Attaque à l'explosif au Mali : quatre Casques bleus tchadiens tués ; l'ONU condamne

Écouter /

Des Casques bleus de la MINUSMA à Kidal, au Mali. Photo MINUSMA/Blagoje Grujic

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, et le Conseil de sécurité ont fermement condamné une attaque à l’explosif qui a causé la mort mardi de quatre Casques bleus tchadiens à bord d’un véhicule de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA).

L’explosion a blessé 15 autres soldats de la paix, dont six grièvement. L’incident a eu lieu sur une route au nord de Kidal, dans le nord du Mali, a précisé le porte-parole du Secrétaire général dans une déclaration à la presse.

« Le Secrétaire général condamne cet incident qui est le dernier d’une série d’attaques contre le personnel et les contractuels travaillant pour l’ONU ayant eu lieu dans la région de Kidal au cours de la semaine écoulée, y compris des tirs répétés de mortier contre le camp MINUSMA et une autre attaque à l’engin explosif contre un véhicule de la MINUSMA qui a blessé neuf Casques bleus tchadiens le 29 août », a-t-il ajouté.

« Ces attaques ne changeront pas la détermination des Nations Unies à soutenir le peuple malien dans sa recherche de la paix ».

Dans une déclaration à la presse, les membres du Conseil de sécurité ont appelé le gouvernement du Mali à enquêter rapidement sur cette attaque et à traduire les auteurs en justice.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...