Asie du Sud : les enfants sont les principales victimes de la pauvreté et de l’inégalité – UNICEF

Écouter /

Un enfant forcé de travailler au Pakistan. Photo OIT/M. Crozet

Si des progrès considérables ont été réalisés, les inégalités demeurent très importantes en Asie du Sud et les enfants en sont les premières victimes, affirme le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) dans un rapport publié jeudi.

« Plus de deux millions d’enfants en Asie du Sud meurent avant leur cinquième anniversaire et ces décès auraient souvent pu être évités. 38% des enfants qui vivent dans la région souffrent de malnutrition chronique, et l’Asie du Sud est l’une des régions au monde où les femmes enceintes et l’accouchement sont les plus risqués, avec le deuxième plus fort taux de mortalité maternelle au monde », a expliqué la Directrice régionale de l’UNICEF en Asie du Sud, Karin Hulshof, dans un communiqué de presse.

Plus de 8 millions d’enfants âgés de moins d’un an ne sont pas immunisés. 46% des filles sont mariées avant l’âge de 18 ans, et 18% sont mariées avant avoir atteint 15 ans. L’Asie du Sud est également la région au monde avec le plus grand nombre d’enfants avec des retards de croissance. 700 millions de personnes n’ont pas accès à l’assainissement et 100 millions d’enfants ne sont pas enregistrés à la naissance. Le Pakistan et l’Afghanistan sont parmi les trois pays au monde où la poliomyélite est endémique.

Le rapport est publié alors que l’UNICEF célèbre le 25ème anniversaire de la Convention relative aux droits de l’enfant. Cette Convention a servi à faire adopter des lois au niveau national pour protéger les droits des enfants dans les huit pays de la région ainsi que des plans de développement pour assurer la mise en œuvre de ces lois.

L’ensemble des pays de l’Asie du Sud ont intégré des éléments de la Convention dans leurs lois nationales et établi des ministères et d’autres institutions pour assurer la mise en œuvre. Cependant la pauvreté et les inégalités empêchent des millions d’enfants de vivre dans la dignité, de développer leur potentiel et d’avoir des perspectives d’avenir.

« À l’occasion du 25ème anniversaire de la Convention relative aux droits de l’enfant, il faut que nous trouvions le moyen de transformer la vie des enfants en Asie du Sud. Il faut assurer l’accès aux services de santé pour les mères et les enfants, une nutrition adéquate et l’accès à l’assainissement. Nous devons également fournir une éducation de qualité pour créer des opportunités d’avenir », a souligné Mme Hulshof.

(Interview : Jean-Jacques Simon porte-parole de l'UNICEF en Asie du Sud; propos recueillis par Stéphanie Coutrix)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...