AIEA : le marché mondial de l’uranium continue d’augmenter

Écouter /

L'exploration d'uranium en Australie. Photo AIEA/Peter Waggit

La demande d’uranium va continuer à augmenter, malgré la tendance à la baisse des prix suite à l’accident de la centrale nucléaire japonaise de Fukushima Daiichi en 2011 et au déclin de consommation d’électricité en raison de la crise économique mondiale.

C'est ce que révèle le dernier rapport sur les perspectives de cette matière première, aussi connu comme le «Livre rouge» publié par l’agence spécialisée des Nations Unies et l’Agence pour l’énergie nucléaire (AIEA) et l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) .

L'étude reflète également une augmentation de l’offre, l’exploration et la production de l’uranium, qui est la matière première utilisée par les centrales nucléaires pour la production d’électricité.

L’AIEA prévoit par ailleurs que la capacité de produire de l’énergie nucléaire d’ici 2035 augmentera selon les hypothèes de de 7% à 82%.

Selon l'agence nucléaire de l'ONU, la forte demande a encouragé l’exploitation minière de l’uranium pour ce produit au Botswana, en Tanzanie et en Zambie, entre autres.

Le Kazakhstan, le Canada et l’Australie sont les plus grands producteurs d’uranium au monde et, ensemble, représentent environ 63% du total mondial.

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

Classé sous L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...