L’Assemblée générale des Nations Unies ouvre sa 69ème session

Écouter /

Photo : Evan Schneider

Le Président élu de l’Assemblée générale des Nations Unies, Sam Kahamba Kutesa, a donné mardi après-midi, aux côtés du Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, le coup d’envoi des travaux de la soixante-neuvième session de l’Assemblée.

L’ancien Ministre ougandais des affaires étrangères a affirmé qu’au cours de cette session, les États Membres auront « l’occasion historique » de définir un programme de développement pour l’après-2015 « véritablement transformateur » avec pour objectifs principaux l’élimination de la pauvreté et de la faim et la promotion d’une croissance économique durable et inclusive.

« Ce programme doit être holistique, centré sur l’action et universellement acceptable tout en prêtant dûment attention aux réalités régionales et nationales », a-t-il souligné.

Sam Kahamba Kutesa a insisté sur la nécessité de renforcer les partenariats mondiaux pour le développement et d’élargir la coopération entre et parmi les États Membres, le secteur privé, la société civile et les autres parties prenantes. Il a aussi insisté sur la mise en place d’un régime commercial équitable et la promotion des investissements directs nationaux et étrangers.

« Cette soixante-neuvième session pourrait être la session la plus importante en une génération et pour une génération entière », a estimé le Secrétaire général.

Ban Ki-moon a rappelé que les Etats membres se mobiliseront dès ce mois de septembre contre les changements climatiques, pour les droits des peuples autochtones, pour la santé des femmes et des fillettes et contre le virus Ebola.

Le Secrétaire général s’est inquiété de la montée de l’intolérance dans le monde, « des sociétés qui se referment sur elles-mêmes et des groupes prêts à exploiter les différences et à lancer des campagnes de haine ». « Cette Assemblée générale s’érige comme l’ultime repoussoir de cette perspective déformée et vénéneuse du monde », a-t-il affirmé.

Au cours de cette première séance, le Président de l’Assemblée générale a annoncé son intention de convoquer, en février 2015, un débat thématique de haut niveau sur les moyens de mise en œuvre du programme de développement pour l’après-2015 dans le but de mobiliser « les ressources nécessaires pour faire des ambitions du programme une réalité ».

Il a aussi annoncé pour mars 2015, un débat thématique de haut niveau sur l’égalité entre les sexes et l’autonomisation de la femme dans le cadre du programme de développement pour l’après-2015, suivi, en avril ou en mai, d’un autre débat de haut niveau sur la résolution pacifique des conflits et le renforcement de la coopération entre l’ONU et les organisations régionales. Une manifestation de haut niveau portant sur la lutte contre les changements climatiques est également prévue en juin 2015.

Sam Kahamba Kutesa a aussi fait observer que cette soixante-neuvième session sera marquée par les commémorations du soixante-dixième anniversaire de l’ONU, du vingtième anniversaire de la Conférence de Beijing, du quinzième anniversaire de la Déclaration du Millénaire et du dixième anniversaire du Sommet mondial de 2005.

(Mise en eprspective :  Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...