Ukraine / ONU : la cheffe de l'humanitaire se félicite des progrès à Sloviansk

Écouter /

Des volontaires préparent de l'aide humanitaire dans une cave de la bibliothèque publique de Sloviansk, en Ukraine. Photo HCR/Iva Zimova

Je suis heureuse de voir combien la situation à Sloviansk est différente aujourd’hui qu'en début Juillet, a déclaré ce samedi lors d'une conférence de presse en Ukraine, la cheffe de la coordination humanitaire, Valerie Amos.

Selon elle, les Nations Unies ont été extrêmement préoccupées par la détérioration de la situation en Ukraine au cours des derniers mois et cherchent à apporter un appui au gouvernement dans trois domaines spécifiques.

Tout d’abord, par rapport aux discussions politiques en cours, l'ONU espère que celles-ci aboutiront et apporteront la paix, la sécurité et la stabilité en Ukraine.

"Plus le conflit durera, plus il aura un impact sur les gens ordinaires et plus il y aura de personnes déplacées", a souligné Valerie Amos.

Le deuxième domaine dans lequel l'ONU cherche à apporter un soutien est celui de l’intervention humanitaire. Même si l'Organisation appui les efforts du gouvernement, le conflit rend l'accès aux personnes en besoins difficile dans certaines zones. Les Nations Unies cherchent donc des solutions pour voir comment accéder à ces zones, renforcer sa capacité opérationnelle, et apporter plus de fournitures.

Enfin, des efforts de reconstruction à long terme sont nécessaires, compte tenu de la destruction d’infrastructures essentielles, a expliqué la Secrétaire générale adjointe pour les Affaires humanitaires et Coordinatrice des secours d’urgence.

"Imaginez l’argent nécessaire pour réparer cette infrastructure" a-t-elle dit, précisant que l'Organisation s'impliquait dans l’évaluation des dommages et oeuvrait a ce qu’il y ait un large éventail de partenaires — pays donateurs, Banque mondiale et autres– qui puissent apporter les ressources nécessaires aux efforts de reconstruction à long terme.

Pour Valerie Amos la restauration des services de base et le debut du retour d'un aussi grand nombre de personnes à Sloviansk en si peu de temps témoignent de ce que signifie la paix.

« Nous espérons qu'il en ira de même pour les régions du pays où les combats se poursuivent » a-t-elle enfin conclut.

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...