Syrie : visite de la cheffe du Programme alimentaire mondial

Écouter /

Deux jeunes garçons portent de l'eau à Qah, un camp de fortune pour personnes déplacées dans le nord de la Syrie, près de la frontière turque. Photo IRIN/Jodi Hilton

La Directrice exécutive du Programme alimentaire mondial (PAM)), Ertharin Cousin, a effectué mardi une visite en Syrie, où elle a rencontré à Damas le personnel de l'agence onusienne et de hauts responsables gouvernementaux.

« Elle s'est également rendue sur un site de distribution de nourriture du PAM pour constater les progrès et discuter des défis de l'une des opérations humanitaires les plus importantes et les plus complexes de l'agence dans le monde entier », a précisé le PAM dans un communiqué de presse.

Au cours des dernières semaines, le PAM a fait des progrès significatifs en Syrie. Davantage de personnes ont pu recevoir une assistance grâce à une amélioration des conditions d'accès pour les livraisons transfrontalières de nourriture. Plus de 300.000 personnes dans des zones assiégées et difficiles d'accès ont reçu de la nourriture grâce aux convois qui ont pu traverser les points de passage en juillet, soit le double des personnes atteintes en juin.

Cependant, la sécurité continue d'être un défi qui entrave la capacité du PAM à distribuer de la nourriture à tous ceux qui en ont besoin. « Nous devons utiliser tous les moyens possibles pour apporter de la nourriture aux familles souffrant de la faim dans toute la Syrie. Certaines zones ne sont accessibles que par des points de passage à l'intérieur du pays et d'autres régions ne peuvent être atteintes que par des convois transfrontaliers », a déclaré Mme Cousin.

Ces derniers jours, des milliers de personnes, fuyant les violences dans la région du mont Sinjar en Iraq, sont arrivées dans le gouvernorat voisin d'Hassaké, au nord-est de la Syrie, région déjà en difficulté. Elles arrivent fatiguées, affamées et assoiffées – beaucoup d'entre elles ont perdu des membres de leur famille le long du chemin. Elles restent quelques jours en Syrie jusqu'à ce qu'elles soient en mesure de traverser la frontière vers des zones plus sûres dans la région du Kurdistan irakien. Le PAM a commencé à distribuer de la nourriture prête à consommer à plus de 3.000 personnes et prévoit de transporter par avion davantage de nourriture pour couvrir les besoins urgents et grandissants.

« Nous sommes confrontés aujourd'hui à une nouvelle tragédie humanitaire avec des familles déplacées fuyant leurs maisons et arrivant dans une région en Syrie où la population souffre déjà de la guerre et de la sécheresse. C'est une région qui est très difficile à atteindre car toutes les routes d'approvisionnement vers Hassaké sont inaccessibles depuis un moment », a dit la chef du PAM.

Le PAM a mis en place un pont aérien journalier entre Damas et Hassaké depuis le 20 juillet pour nourrir plus de 50.000 déplacés syriens qui ne recevaient aucune aide humanitaire. Le PAM a réalisé 23 aller-retours, transportant plus de 500 tonnes de nourriture dans le cadre des distributions alimentaires mensuelles aux déplacés syriens. Le PAM continuera à transporter de la nourriture par avion dans les prochains jours pour venir en aide aux personnes fuyant le mont Sinjar en Iraq.

Le PAM fait tout son possible pour fournir une assistance alimentaire à 4,25 millions de personnes chaque mois en Syrie et a besoin de 35 millions de dollars chaque semaine pour acheter la nourriture nécessaire aux populations affectées par le conflit en Syrie.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

Le dernier journal
Le dernier journal
15/09/2014
Loading the player ...