Syrie / PAM : 300.000 personnes supplémentaires ont reçu une aide en juillet

Écouter /

Photo: PAM/Abeer_etefa

Au cours du mois de juillet, 3,7 millions de personnes ont reçu une assistance du Programme alimentaire mondial (PAM) en Syrie, soit une augmentation de 300.000 dans des zones assiégées et difficiles d'accès, par rapport au 3,4 millions personnes aidées en juin, a indiqué cette semaine le Programme.

Selon le PAM, ces progrès significatifs ont eu lieu grâce aux convois qui ont pu traverser les points de passage et apporter de l’aide des deux côtés du front, en juillet.

Néanmoins la sécurité continue d'être un défi qui entrave la capacité du PAM à distribuer de la nourriture. L'agence onusienne est ainsi restée 500.000 personnes en dessous de son objectif de venir en aide à 4,25 millions de personnes. Des combats le long des routes d'accès bloquent notamment toutes possibilités de livraison dans le gouvernorat d'Ar-Raqqa.

Parmi ses récents succès, le PAM a indiqué avoir pu venir en aide à 10.000 civils bloqués dans les zones rurales de Dar'a. La plupart d'entre eux n'avaient pas reçu d'assistance depuis le début de la crise.

Aussi, en juillet, l'agence onusienne est aussi parvenue à traverser les lignes de front pour atteindre 30.000 civils à Moadamiyeh dans la région de Damas pour la première fois depuis deux ans. Le PAM a apporté des rations alimentaires contenant du riz, des lentilles, de l'huile, des pâtes, du boulgour, des boîtes de conserve, de la farine, des haricots, du sel et du sucre. Le personnel du PAM a été frappé par l’état de la population dans cette localité, qui avait visiblement souffert d'une pénurie alimentaire de longue durée.

En juillet également, les camions du PAM ont pu rentrer dans le gouvernorat de Deir-ez-Zor, distribuant une aide alimentaire à plus de 76.000 personnes dans les zones urbaines et rurales, grâce à un accès étendu négocié par le PAM et ses partenaires. Le gouvernorat avait été accessible pour la dernière fois en mai par le PAM, avant que les combats ne bloquent toutes les routes d'accès.

Le PAM a rappelé qu'il avait besoin de 35 millions de dollars américain chaque semaine pour répondre aux besoins alimentaires des familles touchées par le conflit en Syrie ainsi qu'à ceux des Syriens réfugiés dans les pays voisins.

(Extrait sonore : Elisabth Byrs, porte-parole du PAM à Genève ; prospos recueillis par Cristina Silveiro)

Classé sous L'info, Le journal direct.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...