Syrie : la Commission d'enquête dénonce les atrocités et les exécutions sur les places publiques

Écouter /

Une femme syrienne avec son enfant à Arsal, au Liban. Photo HCR/M. Hofer

La Commission d’enquête indépendante de l’ONU sur la Syrie continue ses investigations pour documenter les atteintes aux droits de l'homme dans ce pays. Trois ans après sa création, elle a présenté ce mercredi matin à Genève un nouveau rapport qui montre notamment que le conflit ne cesse de s'étendre suite à l'arrivée des djihadistes islamistes étrangers et la naissance de l'Etat Islamique.

Dans son nouveau rapport, la Commission soupçonne Damas d’avoir utilisé des armes chimiques en avril et dénonce aussi les atrocités commises par l'Etat islamique en Iraq et au Levant (EIIL).

 

La Commission d’enquête pour la Syrie détaille les atrocités perpétrées par l'Etat islamique en Iraq et au Levant (EIIL) à Alep ou Ar-Raqqa. Exécutions publiques, amputations, tortures et recrutement forcé des enfants sont pratiqués de manière courante dans les zones sous son contrôle. Selon l'équipe de Paulo Pinheiro, « les vendredis sont régulièrement marqués par des exécutions sur les places publiques». Et lors de ces mises en scènes destinées à terroriser les populations,  les civils, dont les enfants, sont contraints d’y assister.

Outre les djihadistes de l’EIIL, la Commission accuse aussi les forces gouvernementales et les autres groupes armés non étatiques de crimes contre l'humanité.

Carla Del Ponte, membre de la commission d’enquête reproche aux belligérants d'avoir « causé des souffrances incommensurables aux civils » :

 « Chaque jour, on a de nouveaux crimes. Chaque jour, on collecte d'autres responsabilités et la communauté internationale n'intervient pas. Alors pour le moment c'est l'impunité totale en Syrie ».

Reconnaissant son impuissance à convaincre le Conseil de sécurité d'agir, la Commission d'enquête accuse la communauté internationale d'être en partie responsable de l'impunité en Syrie.

(Mise en perspective d'Alpha Diallo à Genève ; avec un extrait sonore de Carla Del Ponte, membre de la Commission d’enquête de l'ONU pour la Syrie)

Le dernier journal
Le dernier journal
22/10/2014
Loading the player ...