Santé/Moyen-Orient : campagne massive pour protéger les enfants contre la polio en Syrie, en Iraq et dans la région

Écouter /

L”OMS et l’UNICEF viennent d'achever la première phase de la plus grande campagne de vaccination contre la polio en Syrie, en Iraq et dans la région. Photo: UNICEF/Ayberk Yurtsever

L’OMS et l’UNICEF viennent d'achever la première phase de la plus grande campagne de vaccination contre la polio jamais entreprise dans l’histoire du Moyen-Orient. Quelque 25 milions d’enfants de moins de cinq ans ont été vaccinés dans sept pays .

“Malgré d’immenses défis, la première phase a été large et surtout rapide. C’est en grande partie grâce à des milliers de héros méconnus: les travailleurs et les bénévoles qui ont travaillé sans relâche dans toute la région et à l’intérieur de la Syrie malgré de réels dangers pour procéder la vaccination contre la poliomyélite pour les enfants “, a déclaré Maria Calivis, Directrice régionale de l’UNICEF pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord.

Selon un rapport de l'OMS et de l'UNICEF le retour de la poliomyélite en Syrie après 14 ans d’éradication est du à des facteurs tels que la perturbation dans la vaccination de routine, les graves dégâts à l’infrastructure de la santé, les déplacements de population en Syrie et à ses frontières et la non vaccination des enfants.

Selon le rapport, la vaccination contre la poliomyélite a considérablement diminué en Syrie d’une moyenne de 99% à 52%. Au moins 60% des hôpitaux de la Syrie ont été détruits ou endommagés et moins d’un tiers des ambulances publiques fonctionnent encore. Les fournitures de vaccination, les véhicules, et les équipements de la chaîne du froid ont été soit endommagés, mis définitivement hors service ou perdus.

«La polio a retrouvé le chemin de la Syrie, et à ajouté un fardeau supplémentaire à ce qui était déjà une catastrophe humanitaire. Nous sommes arrivés à un point où nous avons eu à travailler avec des ressources très limitées pour vaincre ce qui avait été un ennemi longtemps oublié dans cette région: celui qui ne connaît pas de frontières ou points de contrôle et peut se déplacer rapidement, infectant les enfants non seulement en Syrie déchirée par la guerre mais aussi à travers la région “, a déclaré Chris Maher, Directeur de l’OMS pour l’éradication de la poliomyélite et de soutien d’urgence.

Plus de 6,5 millions d’enfants syriens ont maintenant besoin d’une aide humanitaire vitale. A l'intérieur de la Syrie, 765 000 enfants de moins de cinq ans vivent dans des zones difficiles d’accès en raison du conflit et des restrictions, particulièrement pour leur faire parvenir de l’aide humanitaire et des vaccins.

Le rapport indique qu’il est possible d’éliminer la poliomyélite en Syrie et en Iraq. Il demande que des actions essentielles soient prises, et notamment d’accorder un accès immédiat et sans entrave aux enfants de moins de cinq ans à l’intérieur de la Syrie ; de garantir la sécurité de passage des travailleurs de la santé et de protéger les véhicules médicaux et autres équipements de la chaîne du froid à l’intérieur de la Syrie ; de sensibiliser sur la polio et la nécessité de vacciner tous les enfants de moins de cinq ans dans la région à plusieurs reprises ; et et enfin d’obtenir un financement pour entreprendre des tournées de vaccination répétées d'ici la fin de 2014.

«Notre travail est loin d’être terminé. Dans les mois à venir, nous devons atteindre de plus en plus d’enfants en particulier ceux qui sont coincés où la violence se déroulent pas seulement en Syrie mais aussi en Iraq », a conclu Maria Calivis.

(Interview : Rafik Elouerchefani, spécialiste en communication au bureau régional de l'UNICEF pour l'Afrique du Nord et le Moyen Orient ; propos recueillis par Florence Westergard)

 

Le dernier journal
Le dernier journal
12/09/2014
Loading the player ...