République du Congo/RDC : rapatriement des derniers réfugiés via le fleuve Oubangui

Écouter /

Réfugiés congolais débarquent du bateau qui les a ramené à la maison par la rivière Oubangui.© UNHCR/G.Diasivi

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) annoncé le retour des 81 derniers réfugiés congolais via le fleuve Oubangui de la ville de Betou en République du Congo vers des centres d’accueil gérés par le HCR dans les villes de la province de l’Equateur, en République démocratique du Congo (RCC), à Siforco, Izato et Dongo. Leur retour marque la fin de cinq années d’exil. Ils faisaient partie des 160 000 personnes qui ont fui vers les pays voisins – 140 000 en République du Congo et 20.000 en République centrafricaine – lorsque des affrontements ont éclaté en 2009 entre les communautés Enyele et Munzaya concernant les droits de pêche traditionnels.

 

En vertu d’une opération de rapatriement difficile lancée par le HCR en mai 2012, un total de 119 000 personnes ont été transportées par voie fluviale des zones isolées où elles avaient vécu sur un tronçon de 600 kilomètres de l’Oubangui, qui marque la frontière entre la République du Congo et la RDC.

 

Le dernier groupe de réfugiés rapatriés ont été accueillis la semaine dernière par les autorités congolaises et les résidents locaux ainsi que le HCR et ses partenaires. À leur arrivée, le HCR et le gouvernement ont fourni aux rapatriés des documents d’identité, des informations sur l’assistance à la réintégration, pour une formation de sensibilisation au VIH / sida et à l’aide médicale. Le HCR a également versé aux rapatriés une subvention pour payer leur voyage vers leurs destinations finales et les aider à s’installer.

 

Une fois retournés dans leurs foyers, les rapatriés bénéficient de programmes de réinsertion qui couvrent les soins de santé, l’éducation, des kits d’abris, des programmes de génération de revenus et de réalisation de forages pour l’eau. Il existe également des campagnes de sensibilisation visant à promouvoir la coexistence pacifique entre les communautés, y compris une station de radio communautaire dans la ville de Dongo.

 

Depuis le lancement de l’opération de rapatriement volontaire en mai 2012, le HCR a organisé 416 convois fluviaux de la République du Congo vers la province de l’Equateur. Alors que 119 000 réfugiés de la RDC ont opté pour le rapatriement, environ 23 000 ont choisi de rester en République du Congo. Le principe du retour des 20 000 Congolais de la RDC réfugiés en RCA a été conclu en mai de cette année. Un nombre supplémentaire de 100 000 Congolais ont également été déplacés à l’intérieur de la province de l’Equateur, mais la plupart sont rentrés chez eux en 2011, lorsque la situation s’est améliorée.

 

Enfin, 430 000 citoyens de la RDC sont toujours réfugiés dans les pays voisins, principalement en Ouganda, au Rwanda, en Tanzanie et au Burundi.

 

(Extrait sonore : Céline Schmitt du bureau du HCR à Kinshasa, en RDC; propos recueillis par Priscilla Lecomte)

 

Classé sous Conseil de sécurité, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...