RDC : le lait maternel constitue le premier vaccin pour l'enfant, selon des spécialistes

Écouter /

Une femme et son bébé le 31/05/2013 à Kinshasa, lors de la cérémonie de lancement officiel du cadre d'accélération de la réduction de la mortalité de la mère et de l'enfant en RDC. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le colostrum-le premier lait jaunâtre que la mère donne son enfant à l'accouchement-est très riche en protéine et en anticorps. Le Directeur du programme national de nutrition en République démocratique du Congo (RDC), le Docteur Jean-Pierre Banéa, le confirme à l'occasion de la célébration de la semaine maternelle qui débute le 1er août. Selon lui, le colostrum constitue un premier vaccin pour l'enfant qui vient de naître.

Le Docteur Jean-Pierre Banéa ajoute que des études révèlent que la mise au sein précoce de l'enfant stimule aussi la sécrétion du lait chez la maman.

Au sujet de l'allaitement maternel, l'OMS recommande que les nouveaux nés soient mis au sein dans la première heure qui suit l'accouchement.

En RDC, le ministère de la santé a récemment transmis des directives aux structures sanitaires pour promouvoir l'allaitement maternel dit «précoce».

Mais la réalité est toute autre dans les maternités de Kinshasa. Il y a des structures qui demandent aux mamans d'allaiter aux premières heures, mais d'autres qui ne le font pas.

Certaines mères affirment qu'elles ont mis leurs enfants aux seins 30 minutes après l'accouchement, d'autres parlent de deux heures après et d'autres encore deux jours ».

Le thème retenu cette année est « L'Allaitement maternel, un atout gagnant pour la vie ».

(Correspondance de Radio Okapi à Kinshasa)

Le dernier journal
Le dernier journal
19/09/2014
Loading the player ...