Mali : Ban Ki-moon condamne l'attentat mortel contre deux casques bleus

Écouter /

Le Secrétaire général Ban Ki-moon, Photo ONU/Mark Garten

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, est profondément attristé par la mort de deux casques bleus de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) et par les blessures infligées à au moins sept autres lors d’une attaque suicide perpétrée samedi à Ber, dans la région de Tombouctou. Le Secrétaire général condamne cet acte criminel et tous les actes criminels similaires commis à l’encontre de personnel onusien.

“Ces attaques ne dissuaderont pas les Nations Unies de soutenir les efforts des Maliens pour amener la paix dans leur pays”, a déclaré Ban Ki-moon. Le Secrétaire général a exprimé ses profondes condoléances aux familles des casques bleus décédés et a souhaité une convalescence rapide et complète aux blessés de l’attaque d’aujourd’hui, ainsi qu’aux blessés des deux autres attaques ayant eu lieu plus tôt cette semaine.

Selon les médias, un véhicule piégé a explosé dans la matinée aux abords de la base de Ber, village situé à 60 kilomètres à l’est de Tombouctou tuant deux casques bleus et en blessant plusieurs autres, certains grièvememnt. Les victimes feraient notamment partie du contingent burkinabè.

“Cette violence est insensée. La MINUSMA paye un prix trop élevé alors que ses membres sont ici pour assurer le retour à la paix et à la stabilité”, s’est indigné David Gressly, Représentant spécial adjoint de l’ONU au Mali.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...