Journée internationale contre les essais nucléaires : “exigeons la fin de tous les essais nucléaires” déclare Ban Ki-moon

Écouter /

Photo: TICEN / CTBTO Photostream

A l'occasion de la Journée internationale contre les essais nucléaires, célébrée chaque année le 29 aout, le Secrétaire général des Nations Unies a lancé un appel particulier aux citoyens des États qui n’ont pas encore ratifié le Traité de l'interdiction complète des essais nucléaires (TICEN), et notamment ceux de la Chine, la Corée du Nord, l'Egypte, l'Inde, l'Iran, Israël, le Pakistan et les Etats-Unis, dont la ratification est nécessaire pour l’entrée en vigueur du Traité.

«Exigeons ensemble la fin de tous les essais nucléaires » a declaré Ban Ki-moon dans son message pour la Journée.

Avec 162 pays qui l’ont ratifié et 183 qui l’ont signé, le TICEN est de fait quasiment universel, cependant son entrée en vigueur dépend de la ratification par 44 pays spécifiques, dits de « l’Annexe II », dont 8 manquent toujours.

La Chine, l’Égypte, les États-Unis, l’Inde, l’Iran, Israël, la République populaire démocratique de Corée et le Pakistan, n’ont en effet toujours pas ratifié le TICEN.

« Il faut rassurer les pays que leur sécurité nationale passe par la sécurité internationale et vice versa », explique le Secrétaire exécutif de l’Organisation du TICEN, Lassina Zerbo, dont la mission principale est de faire progresser l’entrée en vigueur de cet instrument pour la paix.

Le Secrétaire exécutif a demandé à différents pays de prendre le leadership sur la question.

« La Chine a montré un leadership économique que nous voyons tous aujourd’hui, donc il est question de prendre ce leadership politique pour essayer d’emmener les États-Unis et créer les conditions pour que le Président Obama puisse avoir les voix nécessaires pour emmener ce Traité à la ratification », a expliqué le Secrétaire exécutif, qui espère que cela pourrait engendrer ainsi un cadre de confiance qui pourrait encourager les autres pays à en faire de même.

Le chef de l’Organisation du TICEN souligne néanmoins qu'une seule ratification d’un des huit pays créerait le cadre de confiance nécessaire.

L’Organisation du TICEN œuvre également à sensibiliser la société civile et les ONG afin que tous puissent voir l’intérêt du Traité pour la paix et la sécurité internationale.

(Extrait sonore : Lassina Zerbo, Secrétaire exécutif de l’Organisation pour le Traité d’interdiction complète des essais nucléaires ; propos recueillis par Cristina Silveiro)

 

Le dernier journal
Le dernier journal
26/12/2014
Loading the player ...