Iraq / OIM: plus de 1,6 millions de personnes déplacées suite aux violences

Écouter /

Photo: HCR/Inge Colijn

En Iraq, plus de 1,6 million de personnes sont désormais déplacées suite aux violences cette année, dont 850.000 durant le seul mois d’août, selon le décompte de l’Organisation internationale des migrations (OIM).

Ces personnes vivent dans des mosquées, des parcs, des écoles et des bâtiments non achevés sans eau ni électricité, explique l'OIM.

L'Organisation leur distribue des secours non alimentaires matelas, couvertures, réchauds pour la cuisine et s'apprête à mettre sur pied des cliniques mobiles pour répondre à leurs besoins de santé y compris psychologique.

«Cette crise est vraiment une crise sans parallèle pour toute la communauté humanitaire étant donné que ces gens se déplacent très souvent et cela rend la situation très difficile », a déclaré la porte-parole de l'OIM Christiane Berthiaume, précisant que certaines familles avaient fui Mossoul pour se refugier à Sanjar, puis sont parti dans les montagnes de Sinjar puis sont repartis par la Syrie pour se rendre dans la province de Dahouk, en Iraq.

Ces personnes se sont retrouves sans abris, ont manqué de nourriture pendant des semaines. Beaucoup souffrent de problèmes psychologiques, ayant témoigné d'atrocités.

L'OIM compte distribuer 60.000 kits d'aide non-alimentaire et 10.000 tentes en plus de donner un appui psychologique, grâce aux contributions du Royaume d’Arabie Saoudite, des Etats-Unis, du Japon, de la Suède, du Canada, de la République tchèque, de la Slovaquie, et de l’Union européenne.

(Extrait sonore : Christiane Berthiaume, porte-parole de l'OIM)

 

Le dernier journal
Le dernier journal
16/09/2014
Loading the player ...