Iraq : le HCR lance une grande opération d’aide humanitaire dans le nord du pays

Écouter /

Distribution d'assistance humanitaire à des personnes déplacées à Sharia, en Iraq. Photo UNFPA Iraq

En réponse à la détérioration de la situation au nord de l’Iraq, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) lance cette semaine une de ses plus grandes opérations pour aider près de 500.000 Iraquiens qui ont été forcés de fuir leurs maisons en raison des affrontements.

« Sauf retards de dernière minute, une opération par voies aérienne, routière et maritime va démarrer demain, en commençant par un pont aérien de quatre jours entre Aqaba, en Jordanie, et Erbil, suivi par des convois routiers en provenance de Turquie et de Jordanie, et des cargaisons transportées par mer et par la route depuis Dubaï via l’Iran au cours des 10 prochains jours », a expliqué mardi un porte-parole du HCR, Adrian Edwards, lors d’une conférence de presse à Genève.

« L’objectif principal est d’améliorer les conditions de vie des personnes déplacées dans la région, en particulier les personnes sans abri ou sans logement », a-t-il ajouté.

Les premières cargaisons comprendront 3.300 tentes, 20.000 bâches en plastique, 18.500 sets de cuisine et 16.500 jerrycans.

« Pendant ce temps, en Iraq, nous travaillons déjà en étroite collaboration avec les autorités régionales dans la région du Kurdistan où au moins la moitié des déplacés se sont installés, dont environ 200.000 depuis le début août, lorsque des groupes armés se sont emparés de la ville de Sinjar et des alentours », a expliqué M. Edwards, qui a ajouté que le flot de déplacés avait diminué au cours de la semaine écoulée.

Selon lui, les défis humanitaires actuels de l’Iraq sont immenses, alors que la plupart des personnes déplacées ont trouvé refuge dans des écoles, des mosquées, des églises et des bâtiments inachevés.

Il y a actuellement entre 9 et 12 campements dans les gouvernorats de Dohouk et d’Erbil qui sont à différents stades de préparation. Certains accueillent déjà des déplacés et d’autres vont ouvrir dans les prochains jours. « A ce stade, nous envisageons qu’il y ait en tout entre 12 et14 sites avec une capacité de 140.000 personnes. Le personnel technique du HCR est en train d’évaluer les éventuels sites supplémentaires identifiés par le gouvernement régional du Kurdistan afin de déterminer leur pertinence », a dit M. Edwards.

Les besoins ne se limitent pas qu’à la région du Kurdistan. Il y a des campements dans d’autres gouvernorats, notamment à Souleimaniyeh, Diyala, et Kirkouk. Le gouvernement iraquien a également mis en place trois centres de caravanes pour les personnes déplacées à Bagdad.

On estime que 1,2 million d’Iraquiens ont été déplacés depuis le début de l’année, dont plus de 500.000 en raison des combats dans la région d’Anbar, qui ont débuté en janvier, et plus de 600.000 en raison des affrontements dans et autour de Mossoul (depuis juin) et, plus récemment, à Sinjar (depuis début août).

De son côté, le Programme alimentaire mondial (PAM) a indiqué mardi avoir pu accroître l’aide alimentaire fournie à des centaines de milliers d’Iraquiens déplacés ces dernières semaines grâce à la généreuse contribution de 148,9 millions de dollars de l’Arabie Saoudite.

Cette contribution au PAM fait partie d’un don de 500 millions de dollars fait en juillet par l’Arabie saoudite aux agences humanitaires onusiennes pour l’assistance en Iraq.

(Extrait sonore : Kiran Dwyer, Bureau de la Coordination des affaires humanitaires des Nations Unies; propos recueillis par Reem Abaza)

Le dernier journal
Le dernier journal
26/12/2014
Loading the player ...