Gaza/UNICEF : la rentrée des classes reportée en raison du conflit

Écouter /

© Shareef Sarhan/UNRWA Archives

A ce jour 469 enfants ont été tués suite aux hostilités à Gaza, plus de 3.000 blessés, 1 500 enfants sont devenus orphelins et plus de 51.000 enfants n'ont plus de maison; et venir en aide à ces enfants est un grand défi, a déclaré vendredi le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) à Gaza.

La trêve a été une opportunité importante d'apporter un soutien aux populations y compris dans le domaine de la réhabilitation des systèmes d'eau, bénéficiant environ 100.000 personnes, et de l'appui psycho-social aux familles et aux enfants.

Dans le domaine de la santé et la nutrition, l'UNICEF a apporté des vaccins, des équipements et médicaments aux hôpitaux pour un montant de 800.000 dollars, ainsi que déployer des infirmières pour les nouvelles mamans dans les hôpitaux et effectué des contrôle de maladies qui pourraient se répandre dans les refuges.

La reprise des hostilités pose à nouveau un défi aux activités humanitaires, explique l'UNICEF, précisant qu'un certain nombre de leurs partenaires et que son propre personnel sont bloqués suite aux violences à Gaza.

Aussi l'UNICEF confirme, à regret, que les enfants gazaouïs n'auront pas droit à la rentrée des classes à la date prévue du 24 août, suite aux hostilités.

Les autorités et le Fonds pour les enfants préparent néanmoins une rentrée éventuelle qui comprend la remise en état des écoles endommagées, la procuration de matériel scolaire, et le développement d'un cursus qui comprenne un volet d'appui psycho-social pour que les enfants puissent réintégrer l'apprentissage après avoir subi les traumatismes du conflit.

(Interview : Anne Claire Dufay, Représentante adjointe de l'UNICEF et cheffe par intérim du bureau de terrain de l'UNICEF à Gaza ; propos recueillis par Cristina Silveiro)

Le dernier journal
Le dernier journal
19/12/2014
Loading the player ...