Gaza/UNESCO : Irina Bokova rend hommage au 8ème journaliste tué depuis juillet

Écouter /

Alors qu'une nouvelle trêve de cinq jours a été décidée mercredi au Caire, la communauté internationale et la population de Gaza continue de panser ses plaies. Avec des dommages collatéraux qui viennent aggraver un bilan déjà bien lourd. Comme la mort de plusieurs démineurs, d'un journaliste et de son traducteur qui assistaient à Gaza au démantèlement d'un missile non explosé. Un incident commenté par la Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova et sur lequel revient Jérôme Longué.

Irina Bokova, a exprimé aujourd’hui sa profonde préoccupation après la mort du journaliste italien Simone Camilli et de son traducteur palestinien, Ali Abu Shehda Afash, à la suite d'une explosion dans la ville de Beit Lahiya dans la bande de Gaza. «Je déplore la mort de Simone Camilli et d'Ali Shehda Abu Afash, qui augmente le nombre de professionnels des médias tués dans les conflits”, a déclaré la Directrice générale.

«La perte de personnes qui bravent le danger pour assurer que le monde est tenu informé des événements dans les zones de conflit, nous affecte tous “, a-t-elle ajouté. Le journaliste de l'Agence Associated Press Simone Camilli, 35 ans, et Ali Abu Shehda Afash ont été tués, mercredi matin, ainsi que trois membres de la brigade de déminage palestinienne qui tentaient de désamorcer un missile non explosé. Au total, huit professionnels des médias sont morts dans la bande de Gaza depuis le début du conflit en juillet.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...