Gaza : le Conseil des droits de l’homme nomme les trois membres de la Commission d’enquête

Écouter /

Dans la ville de Rafah, au sud de Gaza, une fillette devant les ruines de maisons détruites lors des affrontements. Photo UNICEF/El Baba

Le Président du Conseil de droits de l’homme des Nations Unies, Baudelaire Ndong Ella, a annoncé lundi la nomination d’Amal Alamuddin, de Doudou Diène et de William Schabas comme membres de la Commission d’enquête internationale indépendante sur les violations du droit international commises dans le territoire palestinien occupé, notamment à Gaza, dans le contexte des opérations militaires menées depuis le 13 juin 2014.

Amal Alamuddin, du Royaume-Uni, est une avocate libano-britannique basée à Londres et spécialisée dans le droit international, le droit pénal, les droits humains et l’extradition. Elle a travaillé à la Cour internationale de Justice (CIJ) en 2004. Elle a également été conseillère juridique auprès du Procureur du Tribunal spécial pour le Liban.

Doudou Diène, du Sénégal, a été Rapporteur spécial des Nations Unies sur les formes contemporaines de racisme, de discrimination raciale, de xénophobie et d’intolérance entre 2002 et 2008 et Expert indépendant sur la situation des droits de l’homme en Côte d’Ivoire de 2011 à 2014.

William Schabas (Canada) est professeur de droit international à l’Université Middlesex à Londres et professeur de droit pénal international et des droits de l’homme à l’Université de Leiden. De 2002 à 2004, il a été l’un des trois membres internationaux de la Commission vérité et réconciliation en Sierra Leone.

William Schabas servira en tant que président de la Commission d’enquête, a précisé le Conseil des droits de l’homme.

Le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies a décidé de créer cette Commission d’enquête lors de sa 21ème session extraordinaire le 23 juillet 2014 « pour établir les faits et circonstances des violations et des crimes perpétrés, identifier les responsables, et faire des recommandations, en vue d’éviter l’impunité et de veiller à ce que les responsables rendent des comptes. »

Les trois membres de la Commission d’enquête doivent remettre un rapport au Conseil des droits de l’homme en mars 2015.

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

Le dernier journal
Le dernier journal
01/10/2014
Loading the player ...