Ébola : fin de la visite de la délégation de haut niveau de l'ONU au Libéria

Écouter /

Personnel humanitaire luttant contre l’épidémie d’Ébola (Photo : ONU)

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué qu'une délégation de haut niveau s'est rendue jeudi et vendredi au Libéria. Dirigée par le Docteur Keiji Fukuda, le Sous-Directeur général de l’OMS et par le Docteur David Nabarro, coordonnateur du système des Nations Unies contre le virus Ébola, la délégation a rencontré plusieurs responsables nationaux et les différents partenaires qui travaillent à contenir l’épidémie. Ils ont visité des centres de santé et un hôpital à Monrovia, avant de donner une conférence de presse avec le Ministre adjoint de la Santé du Libéria.

Lors d'un point de presse organisé vendredi à Genève, Fadela Chaib, porte-parole de l'OMS a annoncé que l'agence onusienne tiendra une consultation sur les thérapies et les vaccins susceptibles d'être mis au point pour lutter contre le virus Ebola à Genève les 4 et 5 Septembre. Quelque 100 experts seront présents, dont plus de 20 experts d’Afrique de l’Ouest. Les questions de sécurité et d’efficacité seront examinées, ainsi que des modèles innovants pour accélérer les essais cliniques.

A ce jour, l'OMS rappelle qu’il y a trois types de traitement expérimental, qui concernent le sang, un processus antiviral et un vaccin. Les experts devraient parler des traitements expérimentaux existants, et préciser le stade de leur l’expérimentation et la façon dont ils pourraient être produits. En tout état de cause, il y aura une discussion, avec les pays sur les meilleurs traitements que l’OMS et son groupe d’experts peuvent recommander aux pays touchés. Il appartiendra alors aux pays touchés de décider.

Lors du même point de presse, la porte-parole de l'OMS, Fadela haib a déclaré que les cliniciens qui travaillent au Libéria ont également informé l’OMS que deux médecins et une infirmière qui travaillaient au Libéria ont maintenant reçu la thérapie expérimentale contre Ebola et deux d’entre eux ont montré une nette amélioration. En revanche, l'état de santé du second médecin reste grave, mais s'il s'est un peu amélioré. La porte-parole a aussi précisé que les doses du traitement développé aux États-Unis étaient déjà épuisées.

(Extrait sonore : Fadela Chaib, porte-parole de l'OMS)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...