Afghanistan : l’ONU appelle à achever rapidement la vérification des résultats de l’élection

Écouter /

La Commission électorale indépendante d'Afghanistan vérifie les résultats du second tour de l'élection présidentielle. Photo MANUA/Fardin Waezi

Alors que le processus de vérification des résultats du second tour de l’élection présidentielle en Afghanistan se poursuit, le Représentant spécial du Secrétaire général dans ce pays, Jan Kubis, a appelé lundi les parties à achever ce processus sans tarder.

Jan Kubis, qui est également chef de la Mission des Nations Unies dans ce pays (MANUA), a noté que les deux candidats à la présidence, Abdullah Abdullah et Ashraf Ghani Ahmadzai, et les autorités afghanes ont demandé à l’ONU de coordonner la supervision internationale de ce processus de vérification.

« À un moment d’impasse politique et électorale et d’incertitude profonde, l’ONU a accepté d’assumer cette responsabilité afin d’aider le pays », a déclaré Jan Kubis dans un communiqué de presse.

« Les candidats ont invité l’Organisation des Nations Unies et la communauté internationale à superviser les élections, sur la base des meilleures pratiques internationales. Nous avons répondu à cette invitation en mobilisant d’importantes ressources en appui au processus de vérification effectué par les organes de gestion des élections sous supervision internationale », a ajouté le Représentant spécial.

« Pour respecter la volonté du peuple afghan de s’impliquer dans le processus électoral, il n’y a pas d’autre option que de faire usage de ce mécanisme robuste réclamé par les deux candidats et que nous avons mis en place », a-t-il encore dit.

Ainsi, plus de 200 observateurs internationaux ont été mobilisés et sont arrivés à Kaboul pour assurer la supervision internationale du processus de vérification.

Une opération de transport aérien a été lancée conjointement par la Force internationale de sécurité (ISAF) et l’ONU pour ramener l’ensemble des quelque 23.000 urnes à Kaboul afin qu’elles puissent être vérifiées sous la supervision d’observateurs nationaux et internationaux, de représentants des candidats, de conseillers de l’ONU et des médias.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...