Iraq : l'ONU exhorte les leaders politiques à former un nouveau gouvernement

Écouter /

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour l'Iraq, Nickolay Mladenov. Photo: ONU/Amanda Voisard

Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l’Iraq, Nickolay Mladenov, exprime sa vive préoccupation devant les derniers développements politiques dans le pays et appelle les dirigeants politiques à respecter les responsabilités constitutionnelles du Président.

“Le président de l’Iraq, Fouad Masoum, prend ses fonctions en conformité avec la Constitution et le processus politique démocratique», a déclaré le Représentant spécial.

“Je suis convaincu que, conformément à son obligation constitutionnelle, il va demander au plus grand bloc de désigner un candidat au poste de Premier ministre, qui peut établir un gouvernement sur une base large et inclusive, qui soit acceptable pour toutes les composantes de la société iraquienne. Il appartient aux membres du Parlement de décider quel est ce bloc”, a ajouté Nickolay Mlandenov.

Le Représentant spécial a également appelé tous les Iraquiens à faire preuve de retenue à ce moment dangereux et a noté que les forces de sécurité doivent s’abstenir de toute action qui puisse être considérée comme une ingérence dans les questions liées au transfert démocratique du pouvoir politique.

Dimanche, le Secrétaire général Ban Ki-moon, avait appelé tous les partis politiques iraquiens à travailler à la formation d’un nouveau gouvernement qui serait en mesure de faire face à la menace que constitue le groupe armé de l'État islamique (EI).

Dans une déclaration publiée en fin de soirée par son porte-parole, Ban Ki-moon a appelé les partis politiques “à respecter le calendrier constitutionnel qui régit la nomination du Premier ministre.” Il a également souhaité que “la raison et la sagesse l’emportent” et a exhorté tous les dirigeants en Iraq à former “un gouvernement à composition élargie qui soit acceptable par toutes les composantes de la société iraquienne.”

Un tel gouvernement devrait être en mesure de mobiliser la nation pour faire face à la menace de l’EI d’une manière qui va apporter la sécurité et la stabilité dans l’ensemble du pays, a ajouté Ban Ki-moon.

Le 15 juillet dernier, la classe politique a désigné Salim al-Jubour pour être le nouveau président du Conseil des représentants, et le 24 juillet, elle a porté à la Président du pays, Fouad Masoum. Selon la Constitution iraquienne, les dirigeants politiques ont jusqu’à la fin de la journée pour nommer un Premier ministre, qui formerait alors un nouveau gouvernement.

Dans sa déclaration, Ban Ki-moon a noté que l’Organisation et la communauté internationale suivent de près les développements politiques en Iraq. Il s'est déclaré “profondément préoccupé” par la situation humanitaire et sécuritaire en constante évolution dans le pays.

La situation reste particulièrement difficile dans les montagnes de Sinjar, où l’on estime que 50.000 personnes, pour la plupart des femmes, des enfants et des personnes âgées, ont trouvé refuge il y a une semaine après avoir été chassés de leurs maisons. Les travailleurs humanitaires sont particulièrement préoccupés par des températures élevées dans le nord du pays qui peuvent atteindre 50 degrés Celsius à cette époque de l’année.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

 

Le dernier journal
Le dernier journal
26/12/2014
Loading the player ...