Yémen : l’ONU préoccupé par le sort des civils piégés par le conflit à d’Amran

Écouter /

Une mère et ses enfants déplacés à Sa'ada, au Yemen. Photo:PAM/Atheer Najim (archive)

Le Coordinateur humanitaire des Nations Unies au Yémen, Johannes Van Der Klaauw, a exprimé le 9 juillet sa préoccupation concernant la récente escalade du conflit dans le gouvernorat d’Amran au nord de la capitale Sana’a. Plus de 200 civils, dont des femmes et des enfants auraient été tués et des milliers de personnes sont piégés dans la zone de conflit et se trouvent dans l’impossibilité de rejoindre des zones plus sûres.

« Je suis très inquiet pour la sécurité et le bien-être des civils piégés dans la zone de conflit. Toutes les parties prenantes ont la responsabilité d’assurer que les civils sont épargnés par les combats et que ceux qui sont affectés par le conflit soient capables de se rendre dans un lieu plus sûr », a déclaré Van Der Klaauw, dans un communiqué de presse.

Selon les informations de l’ONU, de grandes quantités de fournitures humanitaires auraient été saisi par les parties prenantes et des infrastructures civiles, dont des écoles et des hôpitaux auraient été la cible d’attaques.

« J’appelle toutes les parties prenantes à assurer l’accès des travailleurs humanitaires et de protéger et respecter les activités et les biens humanitaires afin de permettre que l’aide atteigne les personnes vulnérables qui en ont urgemment besoin. Je souhaite entamer un dialogue avec les parties prenantes pour assurer l’accès sans entraves le plus vite possible », a-t-il ajouté.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...