Ukraine : le Conseil de sécurité demande une enquête internationale sur l’attentat contre l’avion de la Malaysia Airlines

Écouter /

Les membres du Conseil de sécurité observent un moment de silence en mémoire des victimes du vol MH17. Photo: ONU

Le Conseil de sécurité a appelé lundi à une enquête internationale sur l’attentat de la semaine dernière contre un avion civil de la Malaysia Airlines dans l’est de l’Ukraine, et a exigé que les groupes armés permettent un accès illimité au site de l’accident et veillent à ce que son intégrité soit respectée.

Dans la résolution 2166 adoptée à l’unanimité, les 15 membres ont condamné « dans les termes les plus forts » l’attentat de vol MH17 le 17 juillet à Donetsk Oblast, Ukraine, qui a coûté la vie aux 298 passagers de l’avion.

La résolution affirme le soutien du Conseil aux les efforts visant à établir « une enquête internationale approfondie et indépendante » sur les circonstances de l’incident, conformément aux directives internationales de l’aviation civile.

Les membres du Conseil ont également insisté sur le traitement « digne, respectueux et professionnel » et des corps des victimes.

En outre, le Conseil a exigé que les groupes armés qui contrôlent le site du crash et la région environnante « s’abstiennent de toute action qui pourrait compromettre l’intégrité du site du crash, y compris en s’abstenant de détruire ou déplacer de l’équipement, des débris, des biens personnels, ou des restes de l’épave, et de fournir immédiatement un accès sécurisé, complet et sans entraves au site ».

Le Conseil a également demandé que toutes les activités militaires, y compris par des groupes armés, cessent immédiatement dans les environs immédiats du site du crash pour assurer la sécurité de l’enquête internationale.

Les 15 membres du Conseil ont demandé que les responsables de cet incident soient tenus responsables et que tous les États coopèrent pleinement dans le cadre des efforts visant à établir les responsabilités.

Résumant la position de bon nombre de membres du Conseil, Jean Asselborn, Ministre des affaires étrangères et européennes du Luxembourg a indiqué que son pays se félicite de l’adoption à l’unanimité de la résolution 2166.

“Le Luxembourg a voté en faveur du projet de résolution et s’en est également porté co-auteur, pour trois raisons : afin de condamner avec la plus grande fermeté le fait qu’un aéronef civil de la compagnie Malaysia Airlines a été abattu le 17 juillet au-dessus de la province de Donetsk en Ukraine; afin de marquer notre solidarité avec les proches des victimes qui se trouvaient à bord du vol MH17 et avec leurs pays d’origine; et afin de marquer notre soutien aux efforts en cours afin que toute la lumière soit faite sur cette catastrophe, par le biais d’une enquête internationale exhaustive, minutieuse et indépendante, conformément aux directives de l’aviation civile internationale. Seule une telle enquête permettra d’établir les responsabilités pour cet acte inqualifiable”, a-t-il déclaré.

La semaine dernière devant le Conseil de sécurité, le Secrétaire général adjoint aux affaires politiques, Jeffrey Feltman avait déclaré que, bien que l’ONU n’ait pas pu vérifier les informations de façon indépendante, il semblerait qu’un missile sol-air sophistiqué aurait été utilisé pour abattre l’avion.

Selon lui, l’attentat a mis en évidence la nécessité de conclure rapidement au accord de cessez-le feu et de relancer les efforts pour mettre fin à la crise en Ukraine.

« Cet incident horrible est un rappel de la gravité de la situation dans l’est du pays, qui affecte les pays et les personnes bien au-delà des frontières de l’Ukraine”, avait-il déclaré.

(Mise en perspective : Jérôme Longué avec un extrait sonore de l'intervention de Jean Asselborn, Ministre des affaires étrangères et européennes du Luxembourg)

Le dernier journal
Le dernier journal
26/12/2014
Loading the player ...