Ukraine : l'attentat contre l'avion de la Malaysian pourrait être un crime de guerre

Écouter /

L'attentat contre l’avion de la Malaysian Airlines, MH17, à l’est de l’Ukraine, pourrait constituer un crime de guerre, a déclaré lundi la Haut Commissaire aux droits de l'homme à Genève.

Navi Pillay a appelé au lancement d’une enquête indépendante et impartiale.

Son appel arrive de concert avec la publication du quatrième rapport sur les droits de l'homme en Ukraine, qui décrit l'escalade rapide des hostilités qui a eu lieu dans la région de Donetsk et Luhansk, en particulier depuis la fin de la trêve le 30 juin.

Le document indique que 1.100 personnes ont été tuées et 3.400 blessées depuis la mi-avril dans l’est du pays, et signale l'effondrement total de l'ordre et le règne la terreur infligé par des groupes armés dans la région.

« Davantage doit être fait pour protéger la vie de personnes innocentes et tenir les coupables responsables », a souligné lors d'une conférence de presse à Genève, Gianni Magazzeni, l'un des auteurs du rapport.

Le rapport note la professionnalisation des groupes armés militaires de plus en plus bien organisés et bien équipés, entraînés à la fois politiquement et militairement par des citoyens de la Fédération de Russie.

Des cas de discours de haine, notamment dans les médias sociaux, sont également constatés.  “Nos moniteurs ont rapporté que les journalistes à Luhansk ont été menacés, certains ont vu leurs licences retirées ou leur matériel détruit », a précisé Gianni Magazzeni.

A la date du 25 juillet le nombre de déplacés aurait depassé les 101.000, soit une augmentation de 15.000 en dix jours.

(Extrait sonore : Gianni Magazzeni, Chef de la branche des Amériques, de l’Europe et de l’Asie centrale, au Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme )

 

Le dernier journal
Le dernier journal
19/12/2014
Loading the player ...