Soudan du Sud : 4600 tonnes de vivres pillées, selon le PAM

Écouter /

Ces femmes, qui sont en train de porter des cartons de vivres nutritifs, rentrent d'un site de distribution alimentaire situé sur une base de l'ONU à Djouba (Photo : PAM/G. Fominyen)

Le Programme alimentaire mondial (PAM) reste toujours préoccupé par la situation humanitaire et l'insécurité alimentaire au Soudan du Sud. Mais les conséquences de la saison des pluies qui rendent les routes inabordables et l'insécurité font qu'il devient de plus en plus difficile pour les organismes humanitaires d'acheminer et d'entreposer des vivres dans les entrepôts du PAM dans ce pays.

Par exemple, les dernières pluies torrentielles ont fait que les routes de l'Etat d'Unité sont pratiquement impraticables.

Par ailleurs, le PAM estime que 4600 tonnes de vivres ont été pillées et perdues au Soudan du Sud. « Cette quantité représente la nourriture de 275.000 personnes pendant un mois. C'est tout de même énorme. Et nous faisons face à ces défis énormes », a fait remarquer Elisabeth Byrs, porte-parole du PAM, au cours d'un point de presse ce vendredi 4 juillet à Genève.

Malgré cette insécurité et ces défis logistiques, les équipes mobiles du PAM réussissent à atteindre les endroits les plus difficiles d'accès. Depuis avril dernier, l'agence humanitaire onusienne a ainsi distribué de la nourriture dans ces endroits enclavés à 388.000 personnes dont 67.000 enfants de moins de cinq ans.

Mais le PAM doit faire face à un manque de financement. Pour ses opérations à l'intérieur du Soudan du Sud, le PAM a besoin de 419 millions de dollars pour les six prochains mois. Pour les Sud-Soudanais qui se sont réfugiés dans les pays voisins notamment en Ethiopie, au Soudan ou en Ouganda, l'agence a besoin de 103 millions de dollars pour financer ses opérations jusqu'à la fin de l'année.

(Extrait sonore : Elisabeth Byrs, porte-parole du PAM à Genève)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...