RCA : "il n'y a pas de place pour l'impunité", met en garde Bernard Muna

Écouter /

UN Photo / Jean-Marc Ferré

Bernard Acho Muna, le Président de la Commission d'enquête sur la République centrafricaine (RCA) était récemment à New York pour la présentation du rapport intérimaire préparé par l'équipe qu'il dirige.

Lors d'une interview avec la Radio des Nations Unies, il est revenu sur le mandat de la Commission et les activités qu'elle mène sur le terrain afin d'identifier les personnes suspectes d'avoir commis ou ordonné des meurtres en RCA.

Bernard Acho Muna est arrivé à Bangui, le 11 mars avec les deux autres membres de la Commission mise en place par le Conseil de sécurité. L'équipe a rapidement procédé à la collecte de preuves après des mois de violence interreligieuse qui ont détruit les institutions de l’État et ont créé l'insécurité alimentaire pour des millions de personnes.

Avant de se rendre sur place, le Président de la Commission d'enquête avait déclaré, lors d'une conférence de presse à Genève, que le mandat de la Commission vise à tout faire pour la RCA ne se rapproche pas d'une situation génocidaire, comme celle qui a pu être observée au Rwanda, une situation qu'il connait bien pour avoir été Procureur adjoint du Tribunal pénal international pour le Rwanda, siègant à Arusha.

La Commission qui compte également commme membre Fatimata M’Baye de la Mauritanie devrait présenter son rapport final au Conseil de sécurité d'ici six mois.

Interview :

• Bernard Acho Muna, Président de la Commission d'enquête des Nations Unies en RCA

- Interview et production : Jérôme Longué

- Production et mixage : Florence Westergard

Le dernier journal
Le dernier journal
29/10/2014
Loading the player ...