RCA : Abdoulaye Bathily de l'UNOCA à Bangui pour des entretiens afin de mettre un terme à la crise

Écouter /

Abdoulaye Bathily. Photo ONU/Eskinder Debebe

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour l'Afrique centrale et Chef du Bureau régional de l'ONU pour l'Afrique centrale (UNOCA), Abdoulaye Bathily, est arrivé le 15 juillet à Bangui pour prendre part aux travaux de préparation du Forum de Brazzaville, en sa qualité de membre de la Médiation internationale de la crise en République Centrafricaine (RCA).

Il a été accueilli par le Représentant spécial du Secrétaire général en RCA et Chef de la MINUSCA, la Mission multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation en RCA, le Général Babacar Gaye.

« Je suis venu m'entretenir avec les différents acteurs de la scène socio- politique centrafricaine pour marquer l'importance que les Nations Unies continuent d'accorder à la nécessité de mettre un terme à la crise en RCA. Le Forum de Brazzaville est une étape importante devant permettre aux uns et aux autres de se parler et de prendre des décisions utiles à l'amorce du processus de réconciliation nationale » a déclaré Abdoulaye Bathily à son arrivée à Bangui.

« Je tiens à insister sur le fait qu'il s'agit bel et bien d'une première étape dans le processus du dialogue qui, comme chacun le sait et comme l'expérience le montre partout ailleurs en Afrique, doit se faire entre les Centrafricains et en terre centrafricaine », a ajouté Abdoulaye Bathily.

Le Représentant spécial Bathily a également souligné qu'« il est utile, dans ce genre d'épreuves que subissent les pays, que les acteurs nationaux se parlent, mais aussi que les acteurs internationaux appuient ce processus ». Il a salué les pays de la région qui interviennent dans ce sens et rappelé que les Nations Unies poursuivront leur assistance à la RCA, notamment à travers la MINUSCA.

Abdoulaye Bathily a aussi encouragé « l'esprit de dépassement noté depuis quelque temps », souhaitant véritablement que le Forum de Brazzaville se tienne dans des conditions qui permettent de donner une nouvelle impulsion à ce processus qui a déjà commencé.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

Le dernier journal
Le dernier journal
28/08/2014
Loading the player ...