Pakistan/Nord Waziristan: Le PAM fournit une aide alimentaire à près de 500 000 personnes

Écouter /

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) étend rapidement ses distributions alimentaires pour atteindre environ 465 000 personnes récemment déplacées par les conflits au Nord-Waziristan.- Photo: PAM/Amjad Jama

Une offensive militaire dans la région tribale pakistanaise du Nord-Waziristan au mois de juin a contraint plus de 75 000 personnes à fuir leur foyer, en quête d’un refuge de l’autre côté de la frontière, dans les provinces de Khost et Paktika, en Afghanistan. Beaucoup ont fui soudainement, emportant très peu d’affaires.

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), le Programme alimentaire mondial (PAM), l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et d’autres partenaires s’efforcent de coordonner les opérations de secours et de fournir une assistance, des tentes et d’autres produits de secours de base aux plus vulnérables.

A ce jour, le PAM fournit de l'aide humanitaires dans sept centres: quatre à Bannu, un à Dera Ismail Khan, un à Lakki Marwat, un à Tank et un au Camp de Bannu.

Le PAM envisage maintenant de répondre aux besoins d’un demi-million de personnes. Depuis le 10 juin plus de 36 135 ménages (environ 452 000 personnes) ont reçu un total de 3 023 tonnes d'aide alimentaire d’urgence. Chaque paquet est constitué d’une ration de deux semaines de 80 kilos de farine de blé, 8 kilos de légumineuses, 4 kg d’huile végétale enrichie et un kilo de sel, ainsi que des biscuits à haute teneur énergétique.

La deuxième série de distributions débutera le 5 août avec une double ration.

En ce qui concerne la nutrition des personnes déplacées, des rations supplémentaires de mélange maïs-soja seront distribuées, à 10 000 familles. Ce soutien va aider un total de 20 000 enfants de moins de cinq an pour prévenir contre la malnutrition.

Ces opérations du PAM se sont opérées en douceur et sans incidents majeurs signalés sur les sites de distribution. Ils sont soutenus par la présence de personnel de police, déployé par l’Administration de sécurité locale.

Le PAM a besoin de 49 millions de dollars pour son aide d’urgence jusqu’à la fin de l’année. Cela comprend l’aide à la population nouvellement déplacée, les familles qui ont été déplacées plus tôt et les gens qui retournent dans leur région d’origine.

(Extrait sonore: Élisabeth Byrs, porte-parole du Programme alimentaire mondial)

 

 

 

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...