Mossoul/Iraq : Ban Ki-moon condamne la persécution systématique des minorités par l'EIIL et ses alliés

Écouter /

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon. Photo: ONU

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moonm condamne dans les termes les plus forts la persécution systématique des populations minoritaires en Iraq par l’Etat islamique en Iraq et au Levant (EIIL) et les groupes armés associés. Dans une déclaration publiée dimanche par son porte-parole, le Secrétaire général se dit particulièrement troublé par des rapports de menaces contre les chrétiens de Mossoul et d’autres régions contrôlées par l'EIIL en Iraq, y compris un ultimatum à se convertir, payer un impôt, partir, ou s'exposer à une exécution imminente. Selon lui, les informations selon lesquelles les Turkmènes, les Yézidis et les Shabaks sont confrontés à des enlèvements, des meurtres ou la destruction de leurs biens, et que les maisons des Chrétiens, chiites et les résidents du Shabak à Mossoul ont été marquées sont tout aussi répugnantes.

Au cours des dernières semaines, les communautés minoritaires qui ont vécu ensemble pendant des milliers d’années à Mossoul et dans la province de Ninive ont été attaquées directement et persécutées par l'EIIS et les groupes armés associés. Des dizaines de milliers de membres de ces groupes de minorités ethniques et religieuses ont été déplacés ou contraints de fuir et de chercher refuge, tandis que d’autres ont été exécutés et enlevés.

Le Secrétaire général réaffirme que toute attaque systématique contre la population civile, ou des segments de la population civile, en raison de leur origine ethnique, de leurs croyances religieuses ou de leur foi peut constituer un crime contre l’humanité, dont les auteurs devront être tenus responsables. Tous les groupes armés, y compris l'EIIS et les formations associées, doivent respecter le droit international humanitaire et protéger les civils vivant dans les zones qu’ils contrôlent.

L’Organisation des Nations Unies continuera d’intensifier ses efforts, en coopération avec le Gouvernement iraquien et le Gouvernement régional du Kurdistan, pour répondre aux besoins humanitaires urgents des personnes déplacées par le conflit actuel et à la menace terroriste face à des groupes minoritaires iraquiens, le pays, et la région.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

Le dernier journal
Le dernier journal
12/09/2014
Loading the player ...