MINUSMA : un Casque bleu burkinabè tué dans une attaque ; Ban Ki-moon condamne

Écouter /

Des Casques Bleus du Burkina Faso patrouillent la rue lors de la visite du RSSG Bert Koenders à Ber, un petit village à 60 km de Tombouctou en avril 2014. Photo MINUSMA/Marco Dormino

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a condamné lundi 30 juin une attaque au Mali qui a causé la mort d’un Casque bleu de la MINUSMA, la Mission de l'ONU dans ce pays, et blessé plusieurs autres.

L’attaque a eu lieu lundi à 30 km à l’ouest de Tombouctou, où l’explosion d’un engin improvisé a tué un Casque bleu burkinabè et blessé six autres Casques bleus de la mission onusienne.

« Le Secrétaire général présente ses condoléances à la famille de la victime ainsi qu’au gouvernement et au peuple du Burkina Faso. Il souhaite un prompt rétablissement aux blessés », a indiqué le porte-parole de Ban Ki-moon dans un communiqué de presse.

« Ce crime commis à l’encontre des membres du personnel de l'ONU, alors qu’ils remplissaient leur mandat, n’affectera pas la détermination des Nations Unies à soutenir le peuple malien dans ses efforts d’aboutir à une paix durable et à la stabilité de leur pays », a-t-il souligné.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...