Mali : l'ONU face aux défis des droits de l’homme

Écouter /

Un agent des droits de l’homme de la MINUSMA rencontre des prisonniers du MNLA après leur sortie de prison à Kidal, au Mali en août 2013 – UN Photo/Blagoje Grujic

Depuis le déploiement de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), la Division des droits de l’homme occupe une place de choix. Elle est en effet sa composante civile la plus représentée.

La Division s'est vue confier un mandat ambitieux pour faire face aux défis singuliers du Mali, qui a été coupé en deux suite aux actions des rebellions diverses. De fait, une bonne partie des territoires du nord a été privée durant de longs mois de la présence de représentants de l'Administration centrale, notamment dans les domaines de la police et de la justice.

L'ONU a choisi de confier les rênes de la nouvelle Division à Guillaume Ngefa, qui a déjà été confrontée à une situation similaire, quoique différente, en Côte d'Ivoire. Issu de la société civile congolaise, Guillaume Ngefa a la double casquette de chef de la Division des droits de l’homme au sein de la MINUSMA et de Représentant au Mali de la Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Navi Pillay.

(Interview : Guillaume Ngefa, Chef de la Division des droits de l'homme au sein de la MINUSMA, Mali; propos recueillis par André-Michel Essoungou, pour la Radio des Nations Unies)

Le dernier journal
Le dernier journal
22/08/2014
Loading the player ...