L’ONU appelle Israéliens et Palestiniens à la retenue après la mort des trois adolescents enlevés

Écouter /

Salle du conseil de sécurité -UN Photo/Devra Berkowitz

A la suite la découverte des cadavres des trois adolescents israéliens enlevés le 12 juin en Cisjordanie, nombreuses ont été et son les réactions et condamnations exprimées par les Nations Unies. A commencer par le Secrétaire général, Ban Ki-moon, la Haut-Commissaire aux droits de l’homme, Navi Pillay, mais aussi l'UNICEF, l'UNRWA, l'Office de secours et de travaux pour les réfugiés palestiniens au Proche-Orient, et dernier en date, le Conseil de sécurité.

Dans une déclaration à la presse, mardi soir, le Conseil de sécurité a condamné vigoureusement le meurtre des trois adolescents israéliens. Les quinze ont présenté leurs condoléances aux familles ainsi qu'aux peuples et aux gouvernements d'Israël et des Etats-Unis.

Plus tôt mardi, la Haut Commissaire aux droits de l'homme, Navi Pillay avait appelé Israéliens et Palestiniens à faire preuve de retenue et à éviter que la situation ne s’aggrave encore, rappelant que dans la nuit de lundi à mardi, un adolescent palestinien a été tué par les forces israéliennes, ce qui portait à sept le nombre de Palestiniens tués en Cisjordanie depuis le 12 juin.

Premier à réagir, dès lundi, le Secrétaire général, Ban Ki-moon, avait lui aussi condamné le meurtre des trois adolescents israéliens et appelé les parties à s’abstenir de toute action susceptible d'aggraver la situation. Un appel qui semble ne pas avoir été entendu puisque ce mercredi, le Coordonnateur spécial pour le processus de paix au Moyen-Orient, Robert Serry, déplore le meurtre d'un enfant palestinien à Jérusalem.

(Mise en perspective : Florence Westergard)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...