Iraq/Syrie : le Conseil de sécurité préoccupé par le commerce illicite de pétrole au profit des terroristes

Écouter /

Puits de pétrole ( Photo d'archives: Banque mondiale /Gennadiy Kolodkin)

Exprimant sa vive préoccupation sur l’accès signalé et la saisie des champs pétrolifères et des pipelines en Syrie et en Iraq par l’Etat islamique en Iraq et au Levant (EILL) et Jabhat Al-Nusra, le Conseil de sécurité a souligné lundi qu'il ne devrait y avoir aucun commerce de pétrole avec ces groupes terroristes.

Dans une déclaration présidentielle, lue par le Représentant permanent du Rwanda, Eugène-Richard Gassana les quinze membres du Conseil soulignent que “tout commerce de pétrole avec ces entités serait incompatible avec les résolutions du Conseil et que tous les États sont tenus de veiller à ce que leurs ressortissants et des personnes au sein de leur territoire ne négocient pas de pétrole avec ces entités. ”

Le Conseil a fermement condamné tout engagement dans le commerce direct ou indirect du pétrole de la Syrie et de l’Iraq impliquant des groupes terroristes, et a souligné que cet engagement constitue un soutien financier pour les terroristes.

“Le Conseil de sécurité note avec préoccupation que les champs pétrolifères et des infrastructures connexes contrôlés par des organisations terroristes pourraient générer des revenus pour les terroristes, qui viendraient appuyer leurs efforts de recrutement, y compris de combattants terroristes étrangers, et renforcer leur capacité opérationnelle à organiser et mener des attaques terroristes.

Tous les États doivent se rappeler qu’ils sont tenus de veiller à ce que leurs ressortissants et ceux qui au sein de leur territoire ne se livrent pas à des opérations commerciales ou financières avec ou au profit, direct ou indirect de L'EIIL et de Jabhat Al-Nusra pour le pétrole en Syrie et Iraq.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...