Iraq : plus de 2400 morts en juin

Écouter /

Jeune fille ayant fui la violence en Iraq – UN Photo/Bikem Ekberzade

Les violences en Iraq ont fait au moins 2.417 morts en juin, un mois marqué par l’offensive des djihadistes de l’Etat islamique en Iraq et au Levant (EIIL). Selon un bilan publié aujourd'hui par l'équipe des droits de l'homme de la Mission d'assistance des Nations Unies en Iraq, plus de 2287 civils ont été aussi blessés par les violences dans ce pays.

Selon le Haut-Commissariat de l'ONU aux droits de l'homme, les actes de violences et de terrorisme ont fait au moins 2417 morts en Iraq. Ce bilan comprend 1 531 civils et 886 membres des forces de sécurité iraquiennes. Par ailleurs, 2 287 Iraquiens ont été blessés. Mais l’ONU indique que ce décompte n’inclut pas les victimes de la province d’Anabar où 244 civils auraient été tués, selon les chiffres officiels, et 588 civils ont été blessés. A titre de comparaison, le bilan établi par l’ONU pour le mois de mai faisait état de 799 morts. Il s’agissait alors du mois le plus meurtrier depuis le début de l’année en Iraq.

Au cours d'un point de presse ce mardi à Genève, la porte-parole du Haut-Commissariat a condamné dans les termes les plus énergiques cette recrudescence de la violence et des meurtres en Iraq. Selon Ravina Shamdasani, ce nombre impressionnant de victimes civiles en un mois illustre l’urgence qu’il y a à garantir la protection des civils. En attendant, les services de Navi Pilllay indiquent qu'ils continuent de recevoir des informations faisant état de civils ciblés, enlevés, harcelés et tués par les Djihadistes, mais aussi des jeunes recrutés de force par l'EIIL à Mossoul.

(Mise en perspective d'Alpha Diallo à Genève)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...