Iraq : l’ONU préoccupée par le sort des nombreux civils dans les zones de conflit

Écouter /

Une mosquée dans le nord de l'Iraq. Photo HCR/K. Brooks

La Coordinatrice humanitaire des Nations Unies en Iraq, Jacqueline Badcock, a exprimé jeudi sa préoccupation concernant la multiplication des incidents violents en Iraq et l’instabilité croissante qui affectent les citoyens de ce pays.

« Il est nécessaire d’assurer un accès humanitaire immédiat, sûr et sans entraves », a déclaré Jacqueline Badcock, qui est également la Représentante adjointe du Secrétaire général en Iraq. « Nous devons urgemment assurer la fourniture d’aide humanitaire et rétablir les services de bases aux communautés affectées par le conflit, ainsi qu’aux réfugiés et aux personnes déplacées », a-t-elle souligné dans un communiqué de presse.

Plus de 500.000 personnes ont été déplacées depuis le début du mois de juin ce qui porte le nombre total de déplacés en 2014 à 1,4 million de personnes, dont 230.000 réfugiés syriens. Entre janvier et juin, plus de 5.500 personnes ont été tuées et 12.000 ont été blessées. 900 personnes ont perdu la vie pendant le seul mois de juillet.

De nombreuses personnes qui ont récemment été contraintes de fuir sont allées vers les zones contrôlées par les Kurdes dans le nord du pays, ou vers le sud du pays, tandis que d’autres restent bloquées dans les zones de conflit et ont urgemment besoin d’aide humanitaire.

Dans de nombreux cas, les services de bases ont été interrompus à cause de la violence, dont des cliniques et hôpitaux, des infrastructures primordiales telles que des stations de pompage d’eau et des centrales électriques ce qui accentue la souffrance des civils.

« Les civils doivent pouvoir quitter les zones affectées par les combats en sécurité et dans la dignité et il faut respecter leur droit d’avoir accès à une assistance humanitaire », a souligné Jacqueline Badcock.

« L’ONU et ses partenaires humanitaires sont prêts à apporter l’assistance nécessaire, mais pour cela, les parties prenantes doivent cesser les hostilités et garantir l’accès sûr et sans entraves des travailleurs et des fournitures humanitaires aux communautés affectées », a-t-elle ajouté.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

Le dernier journal
Le dernier journal
19/09/2014
Loading the player ...