Haïti : un expert de l’ONU appelle à lutter contre les inégalités, renforcer l’état de droit et les droits de l’homme

Écouter /


“Protéger et servir”, devise de la police haïtienne. Photo: ONU/Logan Abassi (Photo d'archive)

À l’issue d’une visite d’une semaine en Haïti, l’Expert indépendant des Nations Unies sur la situation des droits de l’Homme dans ce pays, Gustavo Gallón a appelé mardi les autorités haïtiennes à redoubler d’efforts pour lutter contre les inégalités, renforcer l’état de droit et les droits de l’homme.

Selon l’expert indépendant de l’ONU, la réalisation des droits sociaux, économiques et culturels est très précaire dans le pays, dû au niveau aigu d’inégalité sociale qui caractérise la société haïtienne. Pour transformer substantiellement cette inégalité, un facteur clé, parmi d’autres, est l’assurance du droit à l’éducation de qualité pour tous et l’éradication de l’analphabétisme dans un délai raisonnablement court.

Gustavo Gallón a également indiqué qu’il est nécessaire d’abolir la pratique de la détention préventive prolongée et les conditions de détention. « Il est urgent de prendre de mesures au niveau national […] Ces lieux de détention sont actuellement surpeuplées à l’extrême et constituent un traitement inhumain, cruel et dégradant ».

L’impunité reste également un problème dans le pays, notamment concernant les graves violations des droits humains du passé, pour lesquelles il faut prendre des mesures urgentes afin de s’assurer le droit à la vérité, à la justice et la réparation, aux nombreuses victimes. En particulier, l’expert indépendant a fait référence à l’affaire Duvalier, pour laquelle il a demandé que le juge responsable du complément d’instruction, bénéficie des garanties d’indépendance, des mesures de sécurité renforcées et des ressources supplémentaires pour mener à bien ce dossier emblématique.

Quant au choléra, Gustavo Gallón a exprimé son appréciation pour la récente visite du Secrétaire-général des Nations Unies, Ban Ki-moon, en réitérant sa recommandation de créer une commission de réparation pour les victimes du choléra.

L’Expert indépendant a salué les avancées réalisées quant à la ratification de traités internationaux des droits de l’homme, l’adoption et la promulgation de plusieurs lois ; la soumission du rapport mi- parcours sur l’Examen périodique universel ; le lancement du Plan d’action triennal pour l’accélération de la réduction de la pauvreté ; la préparation du Plan national des droits de l’Homme.

Durant sa visite, Gustavo Gallón a rencontré des représentants du gouvernement, des membres du corps diplomatique, de la société civile et du système des Nations Unies, ainsi que des journalistes et des membres des partis politiques.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...