Gaza/Palestine : Aucun enfant ne devrait souffrir de l’impact terrifiant de la violence, affirme l'UNICEF

Écouter /

© UNICEF/NYHQ2009-0001/Iyad El Baba

Les enfants sont les premières victimes de l’aggravation de la violence dans la bande de Gaza et en Israël, avec au moins 33 enfants tués à Gaza ces derniers jours, et des centaines d’autres blessés.

Aucun enfant ne devrait avoir à souffrir de l’impact terrifiant de cette violence, affirme Anthony Lake, Directeur exécutif de l’UNICEF. La violence a des conséquences énormes sur les enfants à la fois physiquement et psychologiquement, avec des conséquences alarmantes pour les chances futures de la paix, de la stabilité et de la compréhension. Et trop souvent, les enfants qui sont témoins de cette violence, arrivent à considérer cela comme «normal», et sont susceptibles de la répéter dans leur vie plus tard.

Le personnel de l’UNICEF sur le terrain a parlé avec les familles qui décrivent l’impact émotionnel profond que la violence actuelle a sur les enfants – les enfants qui ne dorment pas ou qui ont des cauchemars, des enfants qui ont cessé de manger, et les enfants qui montrent des signes poignants de détresse mentale.

Avec la possibilité d’une nouvelle escalade de la violence, l’UNICEF se joint au Conseil de sécurité en demandant à toutes les parties de faire preuve de toute urgence d'un maximum de retenue et de protéger les civils – pas seulement pour le bien de la paix, mais pour le bien des enfants qui souffrent le plus de la violence actuelle.

(Interview Catherine Weibel, porte-parole pour la Palestine à l’UNICEF; propos recueillis par Florence Westergard)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...