Gaza: UNRWA regrette des destructions massives

Écouter /

Le 8 Juillet 2014, une jeune fille est devant son domicile, qui a été détruit pendant l’attaque aérienne israélienne, dans la ville de Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza. Frappes aériennes répétées ont détruit de nombreuses maisons pendant es récentes escalades de violence entre Israël et Gaza.© UNICEF/NYHQ2014-0895/El Baba

L’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient(UNRWA) a déploré mardi à Genève la destruction massive de bâtiments dans la bande de Gaza. Une semaine après le déclenchement de l’offensive israélienne, le bilan provisoire est de 174 personnes tuées et de plus de 1.100 blessés.

L'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine qualifie le niveau de pertes humaines et de destruction à Gaza de vraiment immense. Lors d'un point de presse téléphonique ce mardi à Genève, le porte-parole de l’UNRWA fait état de 174 personnes tuées et de plus de 1.100 blessées. Des chiffres qui évoluent d’heure en heure. Selon Sami Mshasha, la majorité de ces victimes palestiniennes sont des femmes et des enfants. Et Face aux craintes des raids israéliens, plus de 17.000 personnes ont trouvé refuge dans 20 écoles de l’ONU.

Par ailleurs 560 maisons ont été complètement détruites et des milliers de bâtiments, dont certains sont publics, ont été endommagés. En outre, 47 installations de l’UNRWA ont été touchées. Dans ces conditions, l'agence exhorte les différentes parties à respecter les bâtiments de l’ONU, précisant que les coordonnées GPS de ces infrastructures avaient été transmises aux autorités israéliennes.

Mais l'agence onusienne s'attend au pire sans l'accord d'une trêve sur le terrain. UNRWA estime que sans cessez-le-feu, il y a des risques d'incursion militaire à Gaza et cela veut dire plus de morts, plus de destructions à Gaza.

(Mise en perspective : Alpha Diallo à Genève)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...