Gaza /PAM : le manque d'électricité sera un véritable défi pour les boulangeries

Écouter /

Le pain est une denrée essentielle pour les rations d’urgence à Gaza. (Photo: WFP/Eman Mohammed/ Archives)

La production du pain, qui est l'une des principales denrées de base pour les familles déplacées à Gaza, va devenir difficile en raison du manque d'électricité, a prévenu mercredi la porte-parole du Programme alimentaire mondial (PAM).

« En effet, les conditions sont difficiles puisque avec l'arrêt de la centrale électrique il n'y a que deux heures d'électricité par jour et les boulangeries vont devoir faire avec cela, ce qui est un véritable défi », a précisé Elisabeth Byrs lors d'une interview avec la Radio des Nations Unies.

Malgré les conditions difficiles, le PAM travaille étroitement avec l'UNRWA, l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient pour venir en aide aux Palestiniens.

Il distribue notamment des rations alimentaires d'urgence à plus de 179.000 personnes déplacées qui se trouvent refugiées dans les écoles notamment de l'UNRWA; des bons d'achat électroniques à plus de 14.000 personnes et de la nourriture à plus de 2.000 patients et membres du personnel hospitalier de Gaza.

Mardi aucun camion du PAM ne s'est rendu à Gaza alors qu'aujourd'hui trois  camions se sont rendus, dont un rempli de farine de blé pour les boulangeries.

L'entrepôt du PAM à Deir el Balah a été endommagé mais les stocks, suffisants pour cinq jours, ont été transportés à un endroit tranquille.

Le Programme fournit à présent une assistance alimentaire d’urgence à 204.000 personnes en plus de la nourriture de ses programmes réguliers dont bénéficient plus de 285.000 personnes.

Des pénuries de produits de base ont été observées dans les marchés locaux.

(Extrait sonore : Élisabeth Byrs, porte-parole du Programme alimentaire mondial ; propos recueillis par Cristina Silveiro)

 

Le dernier journal
Le dernier journal
22/09/2014
Loading the player ...