Gaza : Navi Pillay accuse Israël de « possibles violations » du droit international humanitaire

Écouter /

Une fille devant sa maison détruite par un bombardement israélien le 12 juillet 2014. Photo: UNICEF/El Baba

Lors d'une réunion extraordinaire ce mercredi à Genève du Conseil des droits de l’Homme de l’ONU sur l’offensive israélienne, la Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l’homme a dénoncé les attaques indiscriminées menées par le Hamas contre des zones civiles. Citant aussi des récents exemples de destructions de maisons, et de civils tués, dont des enfants, dans la bande de Gaza, Navi Pillay indique qu’il y a « une forte possibilité que le droit international humanitaire ait été violé, d’une manière qui pourrait constituer des crimes de guerre » et a demandé une enquête sur chacun de ces incidents.

Il est impératif qu’Israël, le Hamas et tous les groupes armés palestiniens respectent les principes de distinction entre les civils et les combattants, de proportionnalité et de précaution dans les attaques. A l'ouverture de cette Réunion d'urgence du Conseil des droits de l’homme de l’ONU sur l’offensive israélienne à Gaza, la Chef des droits de l'homme a indiqué que  «ne pas respecter ces principes peut équivaloir à des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité». Ce mercredi à Genève, Navi Pillay a détaillé plusieurs attaques israéliennes au cours desquelles des enfants et des civils ont été tués dans la Bande de Gaza. Selon la Haut-Commissaire, «il semble y avoir une forte possibilité que le droit international humanitaire ait été violé, d’une manière qui pourrait constituer des crimes de guerre.  Dans ces conditions, elle a demandé une enquête indépendante sur chacun de ces incidents.

Navi Pillay a également dénoncé aussi les attaques indiscriminées avec plus de 2900 roquettes et tirs de mortiers menés par le Hamas contre des zones civiles en Israël.

Depuis le début de l'offensive israélienne, plus 600 Palestiniens ont été tués, dont au moins 147 enfants et 74 femmes, mais aussi le déplacement de 140.000 Palestiniens.

(Mise en perspective : Alpha Diallo à Genève)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...