Gaza : l’ONU réclame davantage de pauses humanitaires en attente d’un cessez-le-feu

Écouter /

Le Commissaire général de l’UNRWA, Pierre Krähenbühl a briefé jeudi le Conseil de sécurité, par téléphone, de Gaza (Photo : ONU)

La Secrétaire générale adjointe des Nations Unies aux affaires humanitaires, Valerie Amos, a déclaré jeudi dans le cadre d'une réunion d'urgence du Conseil de sécurité sur la situation à Gaza et les attaques sur les installations de l'ONU, que davantage de pauses humanitaires étaient nécessaires pour permettre aux agences onusiennes de venir en aide aux personnes dans le besoin.

« Tant qu’il n’y a pas d’accord sur un cessez-le-feu sur le long terme, nous avons besoin de plus de pauses humanitaires pour nous permettre d’atteindre ceux qui sont dans le besoin », a dit Valerie Amos lors se son exposé via téléconférence devant les membres du Conseil.

« Les pauses doivent être quotidiennes, prévisibles, et d’une durée appropriée afin que les employés humanitaires puissent distribuer de l’aide à ceux dans le besoin, secourir les blessés, récupérer les corps des personnes décédées et permettre aux civils de bénéficier d’un répit afin de pouvoir reconstituer leurs stocks chez eux », a-t-elle ajouté.

La cheffe de la Coordination humanitaire de l'ONU a appelé le gouvernement d’Israël, le Hamas et les autres groupes militants à respecter leurs obligations juridiques internationales, dont le droit humanitaire et les droits de l’homme.

« En vertu du droit humanitaire international, le gouvernement d’Israël, le Hamas et les autres groupes militants doivent distinguer entre les objectifs militaires et les biens à caractère civil et entre les combattants et les civils. Ils doivent également éviter de nuire aux civils ou aux biens à caractère civil, et les protéger contre les effets des opérations militaires », a dit la Secrétaire générale adjointe.

Valerie Amos a également déclaré que le système onusien avait besoin de fonds supplémentaires pour faire face à cette crise.

Par téléphone depuis Gaza, le  Commissaire général de l’Office de secours et travaux pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), Pierre Krähenbühl, a également informé les quinze de la situation « tragique » sur le terrain.

Il a fait état des dégâts importants qu'ont subi des quartiers entiers et les infrastructures essentielles, mais surtout du coût humain de la guerre.

« J'ai pu témoigner du coût catastrophique de la guerre sur les humains ce matin, dans le service pédiatrique de l'hôpital principal à Gaza, avec des corps cassés qui sont les véritables et inacceptables conséquences d'un conflit armé à l'usage excessif et parfois disproportionné de la force dans un contexte urbain densément peuplé », a déclaré Pierre Krähenbühl.

Le Commissaire général de l'UNRWA a aussi souligné que le défi le plus important pour l'agence onusienne était d'apporter un abri salubre aux plus de 220.000 déplacés qui se réfugient dans les locaux de l'ONU.

Il a également attiré l'attention des quinze sur les caches de roquettes qui ont été retrouvées à trois occasions dans les installations vides de l'UNRWA, soulignant que leur présence avait immédiatement été signalée aux parties concernées et avait été condamnée.

Le chef de l'UNRWA a affirmé que l’Office prenait des mesures robustes pour surveiller étroitement toutes les installations auxquelles il a accès, afin de prévenir leur utilisation abusive par les combattants et les autres parties.

« Il faut dire aussi que ces découvertes ne peuvent justifier les attaques contre les installations de l’UNRWA et, en particulier, celles abritant les déplacés » a soutenu Pierre Krähenbühl, pour qui il est plus que temps de mettre en œuvre un cessez-le feu sans conditions et de s'attaquer aux causes sous-jacentes du conflit.

(Extraits sonores : Valerie Amos, Secrétaire générale adjointe des Nations Unies aux affaires humanitaires ; Pierre Krähenbühl, Commissaire général de l'UNRWA)

INSERT Valerie Amos Écouter / INSERT Pierre Krähenbühl Écouter /
Le dernier journal
Le dernier journal
28/11/2014
Loading the player ...