Conseil des droits de l'homme : la France rappelle l'urgence d'une trêve à Gaza

Écouter /

Au 16e jour, l'offensive israélienne a fait au moins plus 600 Palestiniens tués, dont au moins 147 enfants (Photo: ONU/ S. Sarhan)

Au dix-septième jour de guerre ouverte entre Israël et le Hamas, la France a dénoncé un « bilan accablant », avec plus de 630 morts et plus de 100 000 Palestiniens déplacés. Dans ces conditions, Paris plaide pour la conclusion d’un cessez-le-feu qui « ne peut plus attendre et doit permettre la relance d’efforts pour apporter une solution de fond ».

« La priorité immédiate est un cessez-le feu sur la base de la proposition égyptienne endossée par la Ligue arabe. Des efforts diplomatiques intenses sont en cours, dans de nombreuses capitales régionales ». Selon le représentant de la France, il convient de faire converger les efforts régionaux de médiation.

Par ailleurs, la France juge inacceptable qu’un pays soit menacé par un barrage de roquettes, mais ni pour une population civile d’être exposée à la réponse militaire sévère conduisant à de nombreuses victimes. Alors que la sécurité d’Israël a dû être complètement garanti, il était important, selon Paris, pour l’Autorité palestinienne de rétablir son contrôle sur la bande de Gaza, en vue de réunifier les territoires palestiniens.

(Extrait sonore : Jean Noel Landois, Conseiller pour les Affaires juridiques, Mission permanente de la France auprès de l'ONU à Genève)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...