Afghanistan : le Conseil de sécurité et Ban Ki-moon condamnent deux attentats contre des civils

Écouter /

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon. Photo: ONU

Le Conseil de sécurité a condamné mardi soir dans les termes les plus énergiques l’attentat-suicide perpétré le jour-même à Paktika, en Afghanistan, qui a fait de nombreux morts et de nombreux blessés parmi les civils, notamment les enfants, ainsi que l’attaque commise à Kaboul, qui a causé la mort de plusieurs personnes et qui a blessé de nombreux civils. Les deux attaques ont été revendiquées par les Taliban.

Les membres du Conseil de sécurité ont exprimé leur profonde sympathie et leurs condoléances aux familles des victimes, ainsi qu’au peuple et au Gouvernement de l’Afghanistan. Ils ont souhaité aux blessés un prompt rétablissement.

Les membres du Conseil de sécurité ont réitéré leur profonde préoccupation face aux menaces lancées par les Taliban, par Al-Qaida et d’autres groupes terroristes et extrémistes, et par les groupes armés illégaux à la population locale, aux forces de sécurité nationale, aux troupes internationales et au personnel humanitaire international en Afghanistan, particulièrement à la lumière des récentes attaques terroristes commises dans d'autres régions du pays.

Le Conseil de sécurité a souligné la nécessité de traduire les auteurs, organisateurs, financiers et commanditaires de ces actes répréhensibles de terrorisme en justice, et a exhorté tous les États, conformément à leurs obligations en vertu du droit international et des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité, à coopérer activement avec les autorités afghanes à cet égard.

Les quinze ont réaffirmé que le terrorisme sous toutes ses formes et manifestations est criminel et injustifiable, quels que soient sa motivation, le lieu, le moment et la personne par qui il est commis, et qu'il ne doit pas être associé à une religion, une nationalité, une civilisation ou un groupe ethnique.

Les membres du Conseil de sécurité ont réaffirmé la nécessité et ont réitéré leur détermination à combattre par tous les moyens, conformément à la Charte des Nations Unies et toutes les obligations en vertu du droit international, en particulier les droits de l’homme internationaux, les droits des réfugiés et le droit humanitaire international, les menaces à la paix et la sécurité internationales résultant d’actes terroristes.

Les membres du Conseil de sécurité ont réaffirmé qu’aucun acte terroriste ne peut inverser la quête vers la paix voulue par les Afghans, la démocratie et la stabilité en Afghanistan, qui sont soutenues par le peuple et le gouvernement afghans et la communauté internationale.

Auparavant, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon avait lui aussi condamné les attaques perpétrées à Paktika, dans le sud-est de l’Afghanistan et dans la capitale Kaboul. Les attaques auraient fait de nombreux morts et blessés.

« L’attaque contre des civils à Paktika pendant le mois sacré du Ramadan est un acte criminel méprisable qui a tué et blessé beaucoup d’innocents dont des enfants », a déclaré le porte-parole de Ban Ki-moon dans un communiqué de presse.

« Le Secrétaire général avait condamné en outre l’attaque qui a ciblé des fonctionnaires civils à Kaboul et qui a tué deux employés du Gouvernement. De telles attaques, dirigées contre des civils, sont une grave violation du droit international humanitaire », a-t-il ajouté.

Le Secrétaire général a présenté ses condoléances aux familles des victimes et souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

Le chef de l’ONU a indiqué que ces actes surviennent quelques jours à peine après la publication d’un rapport des Nations Unies sur la protection des civils dans les conflits armés et souligne les graves défis auxquels est toujours confronté l’Afghanistan.

« Il salue, une nouvelle fois, le courage et la résilience du peuple afghan qui a participé aux deux tours des élections dans un rejet clair de la violence et qui continue à travailler à un avenir plus prospère et plus pacifique », a affirmé le porte-parole.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...