Accra, Ghana : l'OMS peaufine sa riposte contre l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest

Écouter /

Photo:OMS/WHO/T. Jasarevic

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a convoqué une réunion d'urgence, mercredi et jeudi, à Accra au Ghana, pour tenter de contrer la propagation du virus Ebola en Afrique de l'Ouest. L'objectif de cette rencontre à laquelle prennent part les ministres de la santé des pays concernés, est de mettre en place un plan d'action de lutte contre la propagation du virus Ebola qui a fait des milliers de morts dans cette région.

Daniel Epstein de l'OMS explique que son organisation a envoyé 150 experts avec des partenaires qui travaillent avec nous dans cinq grands domaines. Nous avons des épidémiologistes qui travaillent dans les pays concernés pour surveiller l’épidémie et de retracer les contacts des personnes infectées par cette maladie. Nous avons des experts de laboratoire qui fournissent des laboratoires de terrain, des laboratoires mobiles pour la confirmation rapide des cas. Nous avons également envoyé des experts en gestion cliniques qui sont allés dans des cliniques, des hôpitaux et autres établissements de santé et aident les médecins locaux à traiter les patients atteints par le virus d'Ebola.

L'émergence de la flambée de maladie à virus Ebola en Afrique de l'Ouest en 2014 est un défi pour les trois pays concernés, alors que les gouvernements de la Guinée, du Libéria et de la Sierra Leone collaborent intensivement avec l'OMS et d'autres partenaires pour renforcer une série de mesures visant à endiguer l'épidémie.

Depuis mars 2014, plus de 600 cas et 390 décès ont été notifiés en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone. Tandis que le nombre de cas suspects, probables et confirmés et de décès évolue rapidement, la flambée ne laisse pas d'inquiéter les autorités sanitaires car la maladie peut se transmettre dans les communautés et les établissements de soins, et elle est apparue dans les villes comme dans les zones rurales et frontalières.

Cette affection, qui provoque des hémorragies sévères et peut tuer jusqu'à 90% des sujets atteints, se propage par contact direct avec le sang et les liquides biologiques d'animaux ou de personnes infectées.

(Extrait sonore : Daniel Epstein de l'OMS)

Classé sous Épidémie d'Ebola, L'info, Santé.
Le dernier journal
Le dernier journal
17/09/2014
Loading the player ...