UNEA/effets des produits chimiques sur la santé et l'environnement : un défi de plus en plus complexe

Écouter /

Source:UNEP

La propagation de substances chimiques continue d'affecter tous les aspects des ressources naturelles, y compris l'atmosphère, l'eau, les sols et la faune. Les produits chimiques émis dans l'air peuvent agir comme polluants atmosphériques, gaz à effet de serre et destructeurs d'ozone, contribuant ainsi à la formation de pluies acides. Les produits chimiques peuvent contaminer les ressources en eau en affectant directement les corps vivant dans l'eau s'ils sont libérés dans l'eau, ou par le biais de dépôts de polluants atmosphériques à la surface de l'eau. Cette contamination peut se révéler néfaste pour les organismes aquatiques tels les poissons, et pour la disponibilité des ressources en eau à des fi ns d'alimentation, de baignade et d'autres activités.

Bien qu'ils soient significatifs, les coûts financiers de l'exposition aux produits chimiques pour les économies nationales et le grand public ne sont souvent pas reconnus. Les efforts réalisés pour accomplir la difficile tâche de leur quantification montrent que les risques liés à une approche mal financée, fragmentée et inefficace sont considérables.

De nombreux pays possèdent déjà les bases juridiques fondamentales pour gérer les produits chimiques. Mais leur mise en oeuvre est mal financée et souvent fragmentée, voire même inefficace. Par ailleurs, dans les pays en développement et les pays à économies en transition, la réglementation des produits chimiques est lacunaire alors que la production et/ou l'utilisation de produits chimiques y enregistrent une progression fulgurante. S'il est vrai que de nombreux risques sérieux liés aux produits chimiques présents dans les pays en développement existent également dans les pays développés, ils y sont souvent gérés plus efficacement grâce à de meilleures infrastructures règlementaires, à de plus grandes ressources financières et à des techniques acquises au fil du temps. Il est donc nécessaire de faciliter l'échange entre les pays des expériences et leçons acquises dans le domaine de la gestion des produits chimiques.

(Interview : Fatoumata Keita-Ouana, cheffe de la division des produits chimiques de la branche de la technologie, de l'industrie de l'économie du PNUE à Genève; propos recueillis par Monica Villela Grayley)

Classé sous Dossiers, Environnement, L'info.
Le dernier journal
Le dernier journal
23/10/2014
Loading the player ...