Syrie : 3,2 millions de personnes aidées par le PAM en mai

Écouter /

Selon le HCR et l’UNICEF, les enfants représentent la moitié de l’ensemble des réfugiés du conflit en Syrie. Photo : UNHCR/G. Gubaeva

Le Programme alimentaire mondial (PAM), a annoncé vendredi que durant le mois de mai, il a fourni des vivres à 3,2 millions de personnes à l’intérieur de la Syrie. C’est une diminution par rapport au nombre de personnes que le PAM a atteint au cours des mois de mars et d'avril. Le PAM avait alors fourni des vivres à un nombre record de 4,1 millions de personnes en mars et à 3,9 millions en avril.

L’objectif du PAM était d’atteindre 4,25 millions de personnes ayant besoin d’aide alimentaire à l’intérieur de la Syrie. Or, le Programme n’a malheureusement pas pu atteindre cet objectif en raison de l’insécurité persistante, a déclaré Élisabeth Byrs, lors d'un point de presse à Genève, qui a invoqué les difficultés d'accès rencontrées par le personnel de l'agence humanitaire. Le PAM a rappelé à toutes les parties au conflit leur obligation de permettre aux travailleurs humanitaires un accès libre à fournir de la nourriture et de l’aide aux personnes dans le besoin. Le PAM vise à aider tous les Syriens, indépendamment de leur statut politique ou de leur emplacement à l’intérieur du pays.

Le 22 mai, le PAM et d’autres organismes des Nations Unies ont obtenu l’agrément pour un plan d'assistance d'une durée de deux mois du gouvernorat d’Alep, qui devrait permettre d'aider 800 000 personnes, dont 160 000 vivent dans les zones rurales et de l’Est. En ce qui concerne la situation dans le gouvernorat de Raqqa Ar, l’accès reste encore limité et irrégulier. Toutefois, le 8 juin, le PAM a réussi à fournir suffisamment de nourriture pour 69 000 personnes pendant un mois dans ce gouvernorat, grâce à une opération impliquant treize camions.

Élisabeth Byrs a rappelé aux journalistes que plus d’un million de personnes étaient menacées d’insécurité alimentaire dans les gouvernorats d'Ar Raqqa et de Deir Ezzor, et 600 000 personnes étaient en attente d’une aide d’urgence.

En ce qui concerne le financement, le PAM indique qu'il a besoin de 286 millions de dollars, non seulement pour nourrir les personnes déplacées à l’intérieur de la Syrie mais aussi pour nourrir les réfugiés jusqu’en août 2014. L'agence a également besoin de 880 millions de dollars pour financer les opérations jusqu’à la fin de l’année.

(Extrait sonore : Élisabeth Byrs, porte-parole du Programme alimentaire mondial)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...