Soudan du Sud : le PAM souligne la nécessité d'accéder aux populations et de disposer des ressources nécessaires

Écouter /

Un groupe de personnes déplacées au Soudan du Sud (Photo : UNHCR)

Le Programme alimentaire mondial (PAM) estime que la situation au Sud-Soudan était très préoccupante. Le PAM est très préoccupé par cette situation alarmante qui pousse le pays vers une catastrophe humanitaire dans les zones isolées par le conflit. Cependant, cette catastrophe alimentaire pourrait encore être évitée si l'on parvient à arrêter la spirale de la violence et si le PAM est en mesure de fournir de manière intensive l’aide alimentaire et l’aide humanitaire dans les semaines et mois à venir.

Au Soudan du Sud, quatre millions de personnes, soit un tiers de la population, a besoin de l’aide humanitaire d’urgence, en particulier de nourriture dans les trois prochains mois. Le nombre de personnes souffrant d’insécurité alimentaire grave a augmenté de près de 1,3 million de personnes, soit une hausse de 200 000 depuis janvier. La situation est particulièrement grave dans les trois États touchés par un conflit, ceux de Jonglei, d'Unité et du Haut-Nil. Dans l'État de l'Unité, les trois-quarts de la population sont actuellement en situation d’insécurité alimentaire, et comme la situation risque d'empirer, la proportion risque d'atteindre 85% au cours des trois prochains mois.

L'agence onusienne fait valoir qu'elle doit avoir accès aux populations sinistrées. Le PAM a lancé un appel à toutes les parties au conflit pour faciliter le libre accès avant que les conditions ne détériorent davantage. Le PAM souligne également la nécessité de fournir les fonds indispensables aux agences humanitaires et aux opérations humanitaires, y compris pour le PAM. L'agence a besoin de 475 millions de dollars jusqu’à la fin de l’année. Le PAM a aidé 1,1 million de personnes à travers 125 points de distribution au Soudan du Sud, mais fait face à d’énormes défis, y compris en ce qui concerne les aspects logistiques en raison de la saison des pluies.

(Extrait sonore : Élisabeth Byrs, porte-parole du Programme alimentaire mondial)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...