RDC: 209 violations des droits de l'homme enregistrées en mai, selon l'ONU

Écouter /

Des déplacés de Mugunga au Nord-Kivu. Photo: Radio Okapi

En République démocratique du Congo (RDC), 209 violations des droits de l'homme ont été enregistrées en mai contre 332 le mois passé. Le Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l'homme (BCNUDH) en RDC l'a annoncé dans son rapport mensuel publié au cours d'une conférence de presse à Kinshasa.

Le nombre de victimes qui ont résulté de ces violations a également connu une diminution estimée à environ 42% (passant de 990 à 577 victimes), indique le rapport.

«L'ensemble de ces violations, pour la moitié, sont attribuées aux agents de l'Etat […], il faut entendre les militaires des FARDC (30%) et les agents de la police (20%)», a précisé le directeur adjoint du Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l'homme, Abdelaziz Tshoyi, accusant également les groupes armés.

Le type de violations les plus courantes pour ce mois, sont les atteintes au droit à l'intégrité physique, à la liberté et à la sécurité des personnes, à la propriété et à la vie, selon la même source.

Les provinces les plus touchées sont la Province Orientale, qui vient en tête, suivies du Nord et Sud-Kivu.

Ces violations, bien qu'enregistrées au mois de mai, ont été commises entre le 20 février et le 18 mai notamment dans plusieurs villages du territoire de Mambasa (Province Orientale), d'après Abdelaziz Tshoyi.

Le rapport d'avril avait noté une augmentation d'environ 23 % par rapport au mois de mars en matière d'atteintes au droit à l'intégrité physique, à la liberté et sécurité de la personne, atteintes à la vie et au droit de propriété. Sur l'ensemble du territoire de la RDC, 189 cas de violations des droits de l'homme avaient été enregistrés au mois de mars 2014.

(Extrait sonore : Abdelazziz Tshoyi, Directeur adjoint du Bureau conjoint des Nations Unies aux droits de l'homme; propos recueillis par Radio Okapi)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...