Nairobi/UNAE : une assemblée majeure pour le Sénégal

Écouter /

Bakary Kante, Directeur de la Division du droit environnemental et des conventions au Programme des Nations Unies pour l'environnement- Photo:UNEP

Dans la capitale kenyane, la première Assemblée des Nations Unies pour l'environnement poursuit jusqu’à vendredi ses débats en présence des délégations de 160 États Membres et d’observateurs. Cette Assemblée constitue une opportunité majeure estime le Sénégalais Bakary Kante, Directeur de la Division du droit environnemental et des conventions au Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE).

Selon Bakary Kante, cette première Assemblée des Nations Unies pour l'environnement est très importante pour des pays comme le Sénégal, pour un continent comme l'Afrique, parce que les problèmes auxquels les pays sont confrontés, s'ils ne sont pas résolus, sont des problèmes qui ne permettent pas aux États d'avoir un développement durable.

Aujourd'hui, il existe des problèmes considérables, en particulier dans les pays africains et en particulier au Sénégal, qui est un pays côtier. Or, si l'on porte toute l'attention sur le problème du changement climatique, on a tendance à occulter les problèmes de l'environnement marin, ce qui risque de compliquer encore davantage le développement des pays les moins avancés.

(Bakary Kante, Directeur de la Division du droit environnemental et des conventions au Programme des Nations unies pour l'environnement; propos recueillis par Monica Villela Grayley)

Classé sous L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...