Martin Kobler se dit satisfait de la décrispation du climat entre les deux Congo

Écouter /

Martin Kobler, Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en République démocratique du Congo. Photo: ONU/Paulo Filgueiras

Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en République démocratique du Congo (RDC), Martin Kobler se dit satisfait de la décrispation du climat entre les deux Congo. Au cours de la conférence de presse des Nations Unies du mercredi 4 juin à Kinshasa, il a évoqué les assises de la Commission mixte RDC-République du Congo sur les expulsions des ressortissants congolais de la RDC du Congo-Brazzaville. Ces travaux de deux jours se sont soldés entre autre par la signature d'une convention sur la circulation et l'établissement des personnes par les deux pays voisins.

Le chef de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO) s'est dit heureux du processus actuel de communication entre les deux pays :

« J'ai été beaucoup critiqué par la République du Congo pour ma visite à Maluku et ma déclaration mais j'ai aussi dit qu'il faut avoir une commission bilatérale parce que c'est le droit de chaque pays d'expulser des gens mais ça doit correspondre au standard international, ça doit être fait par des commissions bilatérales ».

En effet, Martin Kobler s'était dit choqué par les rapports et les témoignages des ressortissants de la RDC expulsés de Brazzaville lors de sa visite vendredi 23 mai au site où sont regroupés ces expulsés à Maluku, dans la périphérie Est de la ville de Kinshasa. Les expulsés lui avaient fait part des cas des violences sexuelles dont plusieurs d'entre eux avaient été victimes ainsi que des noyades.

Les travaux de la commission mixte défense et sécurité entre la RDC et le Congo-Brazzaville se sont déroulés du lundi 2 au mardi 3 juin à Kinshasa. Les deux pays y ont signé une convention sur la circulation et l'établissement des personnes et des biens entre les deux pays qui doit être ratifié au plus vite. Les deux pays ont aussi décidé de mettre sur pied une équipe mixte RDC-République du Congo qui examinera les allégations relatives aux violations des droits humains commises lors des expulsions des Congolais de la RDC de Brazzaville dans le cadre de l'opération « Mbata ya Bakolo », [gifle des aînés, NDLR].

Les expulsions des ressortissants de la RDC de Brazzaville a débuté en avril. Plus de cent trente mille personnes ont regagné le pays, selon les chiffres donnés par les deux pays lors des assises de la commission mixte RDC-RC.

(Extrait sonore: Martin Kobler, Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU en RDC; des propos recueillis par Radio Okapi)

Classé sous L'info, Maintien de la paix.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...